AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM Le forum ferme mais la suite sera bientôt disponible. Rendez vous dans CE SUJET pour plus d'informations. ;)

Partagez|

Prévisualisation de la fête.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Eurydice P. Blackwood

    HISTORY ;
    « When you live in the past,
    the future looks so bright. »


MESSAGES : 830
AGE : 19 years old
HEART : No One
MOOD : Good as I know...
Registration's date : 20/11/2009


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE: Bisexuelle.

MessageSujet: Prévisualisation de la fête. Mer 2 Juin - 19:38

Dix-neuf ans. Ce n'était pas comme si je venais d'être majeure. Ce n'était pas comme si je venais de vivre durant deux décennies. Non. Mais j'avais survécu une autre année. Je me trouvais toujours dans ce monde de merde. Depuis toujours, et surement pour un petit bout de temps encore, mon cœur battait bien trop vite. Depuis toujours, et surement pour un petit bout de temps encore, mon sang était remplit de drogues diverses, toutes plus illégales les unes que les autres. Depuis toujours, et surement pour un petit bout de temps encore, du monoxyde de carbone s'installait sans cesse dans mes poumons. Depuis toujours, et surement pour un petit bout de temps encore, mes doigts possédaient une étrange odeur.

Dix-neuf ans. Cela faisait dix-neuf ans que la seule et unique personne me comprenant parfaitement avait le même âge que moi. Dix-neuf ans que l'on fêtait notre anniversaire ensemble. Dix-neuf ans que nous partagions tout sans rien nous donner. Dix-neuf ans que j'aimais cette personne plus que tout au monde sans jamais le lui avouer. Dix-neuf ans que nous partagions une relation inexplicable. Dix-neuf ans que je venais de passer avec cette seule et unique personne. Dix-neuf ans que je parlais d'elle de la même façon. Eden Hope Blackwood. Blackwood pour les ignorants. Eden pour les amis. Eddie pour les proches. Eddie, ma soeur. Une jumelle. Une jumelle parfaite qui plus était. Dix-neuf ans de vie commune... Nous étions désormais prêtes à fêter ça !

On avait prit du retard. Beaucoup de retard. Mais on savait que cela ne pouvait être que bénéfique. Après tout, n'était-ce donc pas la technique de Hitler ? Être en retard provoquait une envie puissante de besoin, d'envie. Toute la ville attendait avec impatience ce moment si convoité. Nous savions que des rumeurs avaient filtrées, apprenant par-ci par-là que quelque chose était prévu. Filtrées ? Non, nous les avions laissées filtrer. Nous savions que toute la ville était, depuis rivée sur Facebook, espérant y voir paraitre une quelconque annonce.

Depuis le matin, Eddie et moi avions passé notre temps à aller se fournir au près des meilleurs du coins. Une partie de notre trésor serait mis en libre service mais nous feront attention à en garder une petite majorité. Le truc que j'appelais communément mère était partie pour au moins quatre jours. De part ce fait, nous avions réquisitionné la maison. Les nombreuses pièces du haut avaient été aménagée en chambres plus ou moins grandes et le rez-de-chaussé était remplit de verres et de boissons diverses. Dans les coins se trouvais d'autres substances plus ou moins légale qui n'attendaient que d'être consommés.

A minuit pile, Eden avait laisser un message sur son mur de Facebook stipulant qu'à partir de sept heures le soir même, les portes étaient ouvertes. Qui voulait venir n'avait qu'à rentrer du moment qu'il ramenait un petit quelque chose. Le post avait révélé des milliers de commentaires. Commentaires n'ayant jamais été lus, bien entendu. Mais cela apportait peut, en effet, à partir de six heures et demi, du monde affluait déjà. Mais aucune de nous deux n'ouvrit. Nous avions dis sept heures et n'étions pas prêtes.

Je ne savais pas exactement où se trouvait ma sœur, mais, quant à moi, je sortais à peine de la douche. Je me dirigeai donc vers mon ancienne chambre et attrapai les habits que j'avais ramené de ma chambre universitaire. J'enfilai donc une robe noir assez simple et, sentant un courant d'air frai contre mes épaules, pris par dessus une longue chemise style "bucheron". Elle appartenait surement à un homme qui avait passé la nuit en ma compagnie et qui avait du l'oublier là. Avant de sortir de la chambre, je pris ma paire de Doc Marteens et les enfilai rapidement.

Sept heures moins le quart. Encore un quart d'heure. J'allumai une cigarette et partis me maquiller légèrement. Je n'aimais pas particulièrement ces filles maquillées comme si elle partaient faire un photoshoot et me contentai donc d'une simple ligne eye-liner.
Sept heures moins cinq. Clémente comme j'étais, je me décidai à aller ouvrir la porte. Au passage, j'attrapai une bouteille de vin dans notre réserve personnelle, l'ouvrit et commençai à boire. Je déverrouillai la porte et laissai le monde pénétrer dans la maison. La fête pouvait enfin commencer.


_________________


Il y a une suite bien sûr, mais je la mettrait surement demain (;
Ça m'énerve, ça paraissait beaucoup plus long sur papier TT
Mais dis-moi quand même ce que tu pense de ce début. Pour la suite donc on explique un peu tout (facebook, fête dans la maison etc.).



    « In your dreams everything is real. It's not because you will wake up at the end that nothing happened. All your life can change just because of a dream. The person you see. The thing you hear... » EURYDICE PANDORE BLACKWOOD
Revenir en haut Aller en bas
http://cassiusisover.livejournal.com/

Prévisualisation de la fête.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sex drugs and rock'n'roll :: Old stuff.-