AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM Le forum ferme mais la suite sera bientôt disponible. Rendez vous dans CE SUJET pour plus d'informations. ;)

Partagez|

Nothing better to relax } Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Ellya S. Wilson

I'm loving the drug &. alcool

MESSAGES : 41
AGE : 15 ans
HEART : Amoureuse de lui ?
Registration's date : 20/05/2010


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE: Bi, mais je suis une vraie croqueuse d'homme

MessageSujet: Nothing better to relax } Gabriel Dim 13 Juin - 0:38


'' Gabriel, you are mine ... ''

    Je ne comprendrais jamais ceux qui sont capable de se lever tôt. Par chance, il ne m’arrive pas très souvent de me lever à la petite heure du matin pour se rendre à l’école vu que je n’y vais pas très souvent. C’est vrai à quoi sa sert d’apprendre des choses qui ne me serviront à rien. Je n’ai pas l’intention de devenir scientifique ou encore moins mathématicienne. Je ne sais pas ce que je fais faire plus tard, mais je sais très bien que cela seras simple et que j’aimerais ce travail. Pour l’instant, je suis encore très jeune pour me projeter dans l’avenir. Je n’ai vraiment aucune idée de ce que je ferrais et en allant pas à l’école cela me rend la tâche encore plus dure. Je sais que de toute façon, il y aura toujours l’argent de mon père pour me dépanner et que malgré tout je suis une fille très intelligente pour mon âge. J’apprends ce que je veux avec ce qui me plaît.

    Me voilà toujours dans mon lit, j’ai un peu de la misère à me lever le matin surtout quand je ne sais pas ce que je ferrais dans la journée. J’avais passé toute qu’une soirée hier et je n’avais pas très envie d’avoir une journée trop mouvementée. Bon en fait, j’étais habituée d’avoir des semaines très chargés. J’étais incapable de rester assis sur mes petites fesses à attendre que le temps passe, j’avais besoin d’être avec mes amis (es) et faire la fête. Bref, être moi. Je pris toute qu’un élan et saute hors de mon lit. J’étais dans un état plutôt pitoyable. J’avais les yeux tout noirs de crayon et les cheveux en batail. Je me dirige vers la salle de bain, j’avais besoin de prendre une bonne douche. J’étais contente de constater que j’étais toute seule dans la maison, mon frère n’étais pas là et mon père, comme à l’habitude, étais en voyage d’affaire. Je pouvais faire ce que je voulais. Après cette douche, je pris mon fer plat et j’ondulais quelque peu mes cheveux, pour ensuite me démaquiller le visage et je remis une légère ligne de crayon noir sous les yeux. Je me dirigeais vers ma chambre, un sourire accroché à la lèvre, et m’habillais d’un chandail plutôt jolie comme celui-ci] et un minishort avec des bottes plutôt originale comme cela. Oui c’était plutôt chic et même quelque peu sexy, mais c’étais mon style de tout les jours. Je me sens bien lorsque je suis très féminine et quand je sais que j’attire le regard des garçons.

    J’étais prête de la tête au pied et je décidais d’un coup de tête de me diriger vers le parc, mais pas nécessairement dans le centre du parc mais dans un petit coin reculé. J’avais besoin de ma dose et c’étais la seule place que j’avais trouvée pour ne pas me faire prendre. Plusieurs jeunes s’y retrouvaient assez souvent pour faire des choses plutôt illégales. Une fois là-bas, je m’installais par terre sur la pelouse. Étrangement, il n’y avait personne. J’allumais un joint et le fumais tranquillement. Je me mis à penser, en regardant le joint, si je n’aurais pas goûté à ce genre de choses, si ma vie avait été différente. J’avais de plus en plus de difficulté avec ce genre de choses, mais je ne pouvais pas m’arrêter. De toute façon, j’aimais bien la vie que je menais. A première vue, c’est vraie que j’ai l’aire de la petite fille parfait et toute sage. Mais c’est tout à faite le contraire, je sombre dans la drogue depuis assez longtemps, je goûté régulièrement au sexe et j’adore l’alcool. J’ai 15 ans et j’ai déjà vécu beaucoup plus que la plupart des gens qui sont plus âgés que moi. Je suis assez mature pour mon âge. Bref, je fumais ce joint qui me menait dans un tout autre monde. C’est lorsque j’attendis des bruit de pas qui se dirigeait vers moi que je me mis a légèrement paniquer. Je cache le joint derrière mon dos en espérant que ce soit qu’un jeune qui lui aussi à besoin de sa dose. Parce que sinon j’étais vraiment dans un sale bordel. Je n’avais aucune envie de refaire face à la justice, j’ai déjà assez eue de problème comme cela. Mon cœur s’emballe de plus en plus juste a l’idée de revoir le visage de mon père frustrait d’apprendre ce que j’avais fait et le juge qui rend son verdict finale qui disait que j’étais coupable. Je regardais impatiente de voir cette personne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel L. Hamilton

" Boire sans soif et faire l'amour en tout temps "

MESSAGES : 264
AGE : 18 ans
HEART : Tu me vois amoureux moi?
MOOD : On s'éclate du mieux qu'on peut
Registration's date : 19/12/2009


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE:

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Mer 16 Juin - 0:30

    J'avais pas mal de choses à faire ce matin là et je n'avais pas pu faire ma grasse matinée quotidienne. Je crois que même les profs avaient fini par se rendre à l'évidence que mon réveil n'était pas une raison suffisante pour me pousser à me lever. A la limite, dîtes moi qu'une super grande fête est prévue à 8h du matin et qu'il faut y aller une heure avant et j'y serai mais surement pas pour aller au lycée. En l'occurrence, mon pote qui me fournit toujours ma drogue était forcé de partir en vacances avec ses parents (et oui cela arrive à tout le monde de se faire coincer) je devais donc aller toucher le plus possible de la weed et du shit qu'il m'avait mis de côté. Il avait un peu de mal à faire pousser en ce moment car ses parents le surveillaient à bloc et c'est d'ailleurs pour cette raison qu'ils le faisaient partir pour quelques temps de la ville. Bon, ce n'est pas non plus comme si je n'allais pas fumer juste parce qu'il n'était pas là, j'avais d'autres fournisseur que lui. Ce fut d'ailleurs ma deuxième étape de la journée. Il fallait encore que je me procure de l'ecsta et que je passe chercher ma beuh d'amsterdam que j'attendais depuis un bon moment. Enfin bref, une fois toutes ces choses rassemblaient je décidais d'aller fumer un peu. J'envoyer un texto à Anthony pour qu'il me rejoigne pour que l'on puisse fumer ensemble mais il était sur un coup et il allait bientôt réussir à mettre une meuf dans son pieu je n'allais pas le forcer venir à fumer alors qu'il avait l'occasion de se faire une fille en plein milieu de la journée.

    Je me dirigeai donc vers le parc, il y avait là bas un petit endroit sympa où tous les fumeurs de la ville se rassemblaient pour pouvoir fumer sans être emmerder par tous les flics de la ville. C'est vrai que parfois les flics venaient vérifier, c'est d'ailleurs comme ça que je finis un jour au commissariat après avoir consommé de la drogue. Selon eux, le seul fait de passer une fois en salle d'interrogatoire allait me dégouter de toucher encore une fois à « ces substances illicites qui nous font faire de la merde et bousiller notre vie » comme ils disent si bien. Alala, qu'est ce qu'ils peuvent parfois tout dramatiser ces pauvres flics. C'est vrai après tout, nous faisions ce que nous voulions, si nous voulions détruire notre vie et consommant de la drogue et en buvant de l'alcool sans retenu c'était notre problème et pas le leur. J'arrivai donc au parc et je me dirigeai vers le petit coin isolé où j'entendis le bruit d'un briquet que l'on actionnait. A coup sur, il y avait déjà quelqu'un qui avait un bon joint à sa disposition. Je connaissais la plupart des personnes qui trainaient dans ce coin et je me demandais qui pouvait bien être là à cette heure ci. Je pensais que cela pouvait peut être être Scarlegh qui venait un peu se détendre mais lorsque je vis qui c'était ce fit tout de même une surprise pour moi.

    Je vis devant moi, Ellya Wilson, la petite soeur de mon meilleur ami. Ce n'est pas tellement que sa présence ici me surpris, cela faisait longtemps que l'influence du monde dans lequel son frère et moi vivions avait déteint sur elle mais c'est surtout que même si je le savais je ne l'avais pas vu souvent comme ça. Je la connaissais buveuse et surtout dragueuse mais jamais en train de se droguer. Mais je savais que cela allait de paire. Cela faisait d'ailleurs quelques temps que je ne l'avais pas vu, en partie parce que je ne voulais pas que son frère commence à penser certaines choses non fondées sur mon comportement avec elle. Elle était l'une des rares filles pour lesquelles j'avais du respect et cela était en partie du à la relation entre son frère et moi et même si elle dépensait beaucoup de temps et d'énergie à me faire du rentre dedans je n'y cédais pas mais ce qui me faisait bizarre c'est que même si je « n'en voulais pas je ne voulais pas que qui que ce soit l'ait.

    «  C'est bon c'est que moi Ellya tu peux arrêter de cacher ton joint. »

    Je sortais d'ailleurs des feuilles, du tabac et de la weed afin de me rouler mon joint que je finissais et j'avalais une taf avant de lui demander:

    «  Alors tu viens souvent ici? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ellya S. Wilson

I'm loving the drug &. alcool

MESSAGES : 41
AGE : 15 ans
HEART : Amoureuse de lui ?
Registration's date : 20/05/2010


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE: Bi, mais je suis une vraie croqueuse d'homme

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Mer 16 Juin - 1:10

    J’avais un peur bleu de me faire surprendre, surtout que personne n’était vraiment au courant que je prenais de la drogue assez régulièrement. A part mon frère bien sure, car c’est lui qui ma menait dans ce monde où drogue, alcool et sexe règnent. Il n’avait pas meilleure monde que celui-ci. Ça pourrait en quelque sorte me nuire beaucoup que certaines personnes sachent que j’ai déjà gouté a plusieurs choses qui n’est pas nécessairement légale. Ce n’est toute de même pas de ma faute si je suis rendue accro à ce genre de chose, j’aurais beau arrêter à quoi ça me servirait ? Je ne pouvais que me rattacher à ça lorsque tout allait mal. J’ai mon frère à qui je me confie, mais je finissais toujours par prendre mon petit joins avec lui et tout finissait par disparaître mais lorsque j’étais ‘’moi-même’’, j’avais de la misère à contrôler mes peurs. Je suis incapable de m’imaginer comme une petite fille sage. De toute manière, je serais incapable de le devenir, j’étais beaucoup trop enfoncée dans ce monde.

    J’avais toujours mon joint caché derrière mon dos et je tremblais de tous mes membres. Le fait d’avoir tirer une taff de ce joint ne m’aidait pas à avoir moins peur. On ne rigolait pas avec la drogue dans cette ville, j’avais beau être une fille âgée d’à peine 15 ans j’aurais les mêmes conséquences que tout le monde. Je finis par apercevoir cette fameuse personne qui me fessait tant paniqué depuis tantôt. Tout d’un coup, je deviens beaucoup moins tendue et sourit légèrement. Y’avais rien de mieux que de se retrouver en face d’un jeune homme craquant à la place d’un flic.

    « C'est bon c'est que moi Ellya tu peux arrêter de cacher ton joint. »

    Gabriel Hamilton, tu parle d’une belle rencontre. J’étais complètement sous son charme lorsque je le voyais. Je sortir mon joint de derrière mon dos et le porta directement à mes lèvres. J’avais remarquée que dans ces yeux, il était plutôt surpris de me voir ici. Ça me fit légèrement rire, je n’avais pas du tout le style pour trainer ici. J’étais habillée un peu trop ‘’Fashion’’ et sexy pour ce genre de chose.

    « Alors tu viens souvent ici? »

    Si je venais souvent ici ? Oh que oui.

    -Et bien à chaque fois que j’en ai l’occasion. C’est un endroit plutôt tranquille pour ‘’relaxer’’.

    Elle lui fit un léger clin d’œil. Apparemment lui aussi avait besoin de sa petite dose. Je ne pourrais pas expliquer pourquoi j’étais autant ‘’gaga’’ devant lui. J’avais toujours envie de le draguer et de me rapprocher de lui. Il me plaisait et je ne le nie pas sauf que rien ne peut se passer entre nous. En tous cas, c’est lui qui met une limite entre nous. Il n’est pas intéressé et je ne peux pas y faire grand-chose. Pourtant j’ai une légère espérance qu’un jour il voudrait bien de moi. Je déteste penser qu'il couchait avec un tas de filles et que moi je pouvais à peine y toucher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel L. Hamilton

" Boire sans soif et faire l'amour en tout temps "

MESSAGES : 264
AGE : 18 ans
HEART : Tu me vois amoureux moi?
MOOD : On s'éclate du mieux qu'on peut
Registration's date : 19/12/2009


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE:

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Mer 16 Juin - 23:20

    Cela faisait quelques temps que je ne voyais plus la petite soeur de mon meilleur ami. La dernière fois que j'étais allé chez lui je m'étais senti assez mal à l'aise. Même si je ne voulais pas qu'il se passe quoi que ce soit avec sa soeur il fallait avouer qu'il était difficile de se contrôler lorsque la même jeune femme fait tout son possible pour vous draguer dès l'instant où son grand frère a le dos tourné. En général j'allais chez Anthony avant que nous sortions, nous mangions rapidement chez lui et pendant qu'il allait se préparer je restais dans le salon à jouer à des jeux vidéos. Par contre, je restais dans le salon avec Ellya; sa jeune soeur que nous ne voulions pas amener avec nous car bien souvent les fêtes où nous allions étaient trop débauchées. Nous ne doutions pas qu'elle se débrouillait pour aller dans des fêtes tout autant délurées que les notre mais nous ne voulions pas être responsables si il lui arrivait quelque chose, enfin surtout Anthony car il regrettait bien souvent d'avoir montrait à sa soeur un monde aussi dangereux que celui là. En tout cas, à chaque fois qu'Anthony montait dans sa chambre pour se préparer je pouvais être sur qu'Ellya allait se joindre à moi sur le canapé. Par moment elle ne disait rien à se contentait de me regarder avec intensité attendant que je la regarde à mon tour pour pouvoir si elle pouvait tenter une approche mais par moment elle choisissait une approche légèrement plus « subtile ». Au lieu de me regarder elle se mettait à parler de sa journée, des garçons qu'elle avait vu et elle se mettait à raconter certaines de ses histoires avec les garçons. Cela me faisait beaucoup plus réagir que ses regards. Je l'ai déjà dit mais je ne supportais pas qu'un garçon puisse toucher à elle. Je ne sais pas très bien à quoi cela pouvait tenir, peut être était-ce parce que cela faisait un moment que je la connaissais et qu'elle était un peu comme une petite soeur pour moi ou était-ce pour une toute autre raison que j'ignorais encore à cet instant précis...

    ELLYA  «  - Et bien à chaque fois que j’en ai l’occasion. C’est un endroit plutôt tranquille pour ‘’relaxer’’.  »

    C'est vrai que c'était un endroit assez tranquille pour n'importe quelle personne qui voulait être calé pour pouvoir fumer ou boire sans être dérangé. Par moment il y avait des soirées organisées dans ce parc mais il fallait être discret pour que la police ne vienne pas s'en mêler ce qui signifiait que ces fêtes devaient rester en comité réduit. Je devais avouer que parfois je préférais ces soirées tranquilles à fumer et boire tout le temps plutôt que les fêtes agitées à passer la soirée à danser et à baiser dans tous les coins même si ceux sont tout de même des moments agréables :).

    GABRIEL «  - C'est vrai que ça peut être pas mal de se retrouver tranquille pour fumer. Y a pas ton frère avec toi?  »

    Moi, stressé par le fait d'être seul avec elle? Non!!! Bon si un peu quand même mais il fallait me comprendre, Ellya est une jeune fille tout ce qu'il y a de plus jolie, sexy et désirable et encore plus que ça elle ne demandait qu'à ce qu'il se passe quelque chose entre elle et moi. J'avais très souvent peur de ne pas réussir à me retenir surtout qu'il n'y avait pas son frère. C'était comme un frein pour moi, dès qu'il y avait son frère je savais que j'étais capable de me retenir alors que je doutais toujours de moi lorsque je me retrouvais seul avec elle surtout qu'il n'y avait réellement personne d'autre avec nous pour pouvoir nous « contrôler » ou bien nous surveiller même si nous n'avions pas besoin de chaperon. Je ne suis pas non plus du genre à me jeter sur une fille dès que je me retrouve seul avec mais cela faisait beaucoup trop longtemps qu'elle me cherchait et qu'au fond j'en avais envie et cela devenait de plus en plus dur à chaque fois que l'on se voyait.

    GABRIEL «  - Ca fait longtemps qu'on s'est plus vu hein.  »

    C'est vrai que ce n'était pas très malin de remettre sur le tapis le fait qu'on se voyait assez régulièrement avant et que maintenant je préférais me préparer chez moi et simplement passer prendre Anthony lorsqu'il était l'heure d'aller à la fête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ellya S. Wilson

I'm loving the drug &. alcool

MESSAGES : 41
AGE : 15 ans
HEART : Amoureuse de lui ?
Registration's date : 20/05/2010


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE: Bi, mais je suis une vraie croqueuse d'homme

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Jeu 17 Juin - 3:12

    J’en avais des choses à dire sur Gabriel, ça fessait un bout que je le connaissais. C’était mon grand frère qui me l’avait présenté. Je le voyais plutôt régulièrement et disons que ça ne me déplaisait pas. Il venait se préparer chez moi, ou plutôt chez moi et Anthony, lorsqu’ils sortaient dans les soirées. Je n’avais pas toujours le droit de les suivre, mais quelque fois ils m’emmenaient avec eux. Mon frangin n’est pas au courant que son meilleur ami est un des garçons qui me plait beaucoup, il est au courant que je m’intéresse à un certain garçon mais pas question que je lui dise qui est le fameux garçon. Ça pourrait faire du trouble et je n’ai pas du tout envie d’en créer. Alors, je le drague lorsque mon frère n’est pas là. Gabriel, lui aussi, garde le fait que je le drague pour lui, il ne veut sûrement pas créer des conflits avec son meilleur ami. De toute façon, je commence à comprendre que c’est une cause perdue mais j’aime bien continuer de lui faire voir que je suis intéressé à lui. Mais depuis quelque temps, je ne le vois plus. On dirait qu’il fuit où je suis. Ça fait un bail qu’on ne c’était pas croisés. Je ne pouvais pas demander à mon frère ce qui lui arrivait, vu qu’il allait se poser des questions donc je restais dans le doute. Je me souviens lorsqu’il jouait au jeu vidéo dans mon salon et qu’Anthony était en haut. Je le regardais jusqu'à tant que je pouvais croiser son regard et lorsque cela ne marchait pas je me mettais à parler de garçon. C’était un moyen pour lui faire croire que j’avais tout les garçons à mes pieds, sauf que ce n’est pas tout à fait le cas. La plupart du temps j’inventais cela pour qu’il s’intéresse à moi et ce n’était pas très concluant.

    Je le regardais l’air pensif et j’avais juste envie de lui sauter au cou comme à chaque fois que je le voyais. Il était tellement beau et il m’attirait énormément. Mais on dirait que je suis comme une petite sœur pour lui, sauf que je veux être tout sauf cela. Je n’ai pas envie de le considérer comme mon grand frère. Pourquoi il fallait que je sois plus jeune que lui ? J’aurais dû lui mentir sur mon âge. ZUT ! Mon frère aurait finit par lui dire. C’est vraiment débile !

    J’avais finit mon joint que je jette un peu plus loin de moi.

    GABRIEL « - C'est vrai que ça peut être pas mal de se retrouver tranquille pour fumer. Y a pas ton frère avec toi? »

    Il devait se demander pourquoi je n’étais pas avec mon frère. À chaque fois qu’il me voyait, j’étais avec lui. Aujourd’hui, j’avais décidé de prendre un peu de distance. De toute façon, il veut que j’arrête toute ces cochonneries de drogue.

    -Et bien, j’avais envie d’être un peu seule … En plus, il devient un peu rabat joie en arrêtant pas de me répéter d’arrêter tout, il n’aime plus me voir dans ces états …

    Je me mis à rire et reprit mon sérieux aussitôt. Comment voulait-il que j’arrête d’un coup ? Je le comprenais plus. Une journée il m’emmenait dans une soirée où alcool et drogue coule à flot et le lendemain, il regrettait de m’avoir embarqué dans cela. Je ne le comprenais plus.

    GABRIEL « - Ca fait longtemps qu'on s'est plus vu hein. »

    Ce n’était pas de la faute à moi qui ne cherchait qu’a le voir le plus souvent possible. C’est vraie, j’aimais être a ses cotés. Même si je devais garder une certaine distance. Juste à y penser, je devenais enrager. J’en connaissais des filles qui me parler de ce beau brun en me disant qu’il avait passé une soirée mémorable à ses cotés, qu’il était tellement doux, qu’elle allait surement le revoir et blablabla. C’est injuste ! Je voudrais le garder pour moi et empêcher ces filles de l’approcher mais je savais que Gabriel était un homme à femme et que je ne pouvais rien faire.

    -Oui ça fait assez longtemps ! Pourquoi tu ne viens plus te préparer avec Anthony ?

    Je me demandais si ce n’était pas à cause de moi. Peut-être que je suis allée trop loin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel L. Hamilton

" Boire sans soif et faire l'amour en tout temps "

MESSAGES : 264
AGE : 18 ans
HEART : Tu me vois amoureux moi?
MOOD : On s'éclate du mieux qu'on peut
Registration's date : 19/12/2009


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE:

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Mar 22 Juin - 20:05

Cela faisait un petit moment que je n'étais plus venu ici, et c'est vrai que je n'avais pas souvent vu Ellya à cet endroit. Cela ne me dérangeait pas après tout, ce qui me dérangeait un peu plus c'est ce qu'il pouvait peut être arrivé par la suite. Je devais l'avouer, je n'étais pas vraiment indifférent à la jeune femme mais je ne voulais pas succomber à l'appelle de la jeune soeur de mon meilleur ami. En temps normal je me serai laissé aller, cela aurait fait longtemps que j'aurai couché avec elle mais je ne pouvais pas m'y résoudre. Il était hors de question pour moi que quoi que ce soit se passe entre elle et moi même si l'envie ne m'en manquait pas. Le problème dans ce genre d'histoire c'est que même si on essaye de le cacher, de minimiser la chose et de faire comme si cette chose n'avait pas d'importance, elle finit toujours par se savoir et fait beaucoup de bruit autour de soi. C'est pour ce genre de raison qu'il ne se passait et qu'il ne se passera rien avec Ellya. En tout cas je l'espérais et je faisais tout mon possible pour que cela en reste de la sorte.

Elle commença à m'expliquer que son frère commençait à devenir rabat joie ce qui me fit rire. Il était impossible que Anthony devienne un de ses gars raisonnables et propres sur eux qui sont effrayés rien qu'à l'évocation des mots drogues et sexe. Je ne voyais pour ma part pas du tout ce que ces mots pouvaient bien avoir de si terrifiant, dans la vie il faut savoir s'amuser et ce qui était sur c'est qu'Anthony savait mieux que qui conque – à part moi peut être – comment on faisait pour profiter au maximum de la vie. La seule personne avec qui il pouvait se montrer rabat joie c'était bien elle. Ellya n'a en effet que quinze ans et si elle se retrouve comme ça, dans la forêt à fumer de la drogue, c'est qu'Anthony lui a montré la voie. Par moment il s'en voulait beaucoup et c'est pour cela qu'il essayait de la remettre à sa place et de lui montrer qu'il valait mieux être raisonnable par moment. J'étais toujours mort de rire lorsqu'il essayait de lui faire la moral sur ce genre de chose. Je ne trouvais pas qu'Ellya tournait très mal, elle tournait juste comme nous. Bon c'est vrai que ce n'est pas vraiment la vie rêvée pour une jeune fille de quinze ans mais c'est elle qui l'avait voulu et il n'y a aucune raison pour que nous nous sentions coupables. Après tout, dans une ville comme Bristol elle n'aurait pas mis très longtemps à rencontrer des personnes qui l'auraient entrainée avec elle dans la décadence. Alors tant qu'à faire il valait mieux qu'elle ait commencé avec nous plutôt que toute seule et livrée à elle même dans la rue.

ELLYA : «  -Oui ça fait assez longtemps ! Pourquoi tu ne viens plus te préparer avec Anthony ?  »

La question était légitime et c'est moi qui avait ouvert la voie après tout. Je ne pouvais pas lui reprocher de me poser une question que j'aurais surement posé moi même si la situation était inversée. Je ne me voyais pourtant pas lui dire la vérité quant à mes raisons de ne plus venir chez eux le soir. J'avais toujours été plutôt doué pour inventer des mensonges à la minute mais encore plus pour mentir. En même temps avec des parents comme les miens il fallait bien que je trouve des échappatoires lorsqu'ils me demandaient ce que j'avais fait pendant leur absence. Bien souvent cela se résumait à aller coucher avec une fille voir deux dans la soirée et faire la fête jusqu'au petit matin tout en se remplissant d'alcool et en se droguant abondamment, en bref une soirée tout à fait normale pour moi mais que mes parents n'apprécieraient pas particulièrement. Bien sur il y avait des moments où ils ne me croyaient car c'était un peu gros de croire que j'étais resté toute la soirée à étudier dans ma chambre alors que mes notes sont catastrophiques et pour causes vu que je ne vais plus en cours pratiquement.

GABRIEL : «  - Bin en fait j'ai été plutôt occupé ces derniers temps. A une des dernières fêtes où je suis allé y avait une équipe entière de cheerleaders pas trop coincées qui m'ont filé leurs numéros donc j'étais un peu occupé si je puis dire...  »

Concrètement je ne mentais pas, cette histoire était réellement arrivée mais je n'avais pas mis autant de temps pour toutes les revoir. Il y en avait a peu près quinze et a coup de une touts les deux jours on en a fini assez rapidement. En fait je crois que si je lui ai dit ça c'était à la fois pour couvrir mes arrières mais en même temps pour voir sa réaction par rapport à ma « relation » avec ces filles là. Vous savez il y a des fois où on ne contrôle pas vraiment ce que l'on fait, on sait juste que l'on a envie de dire une chose donc on la dit même si par la suite les conséquences peuvent être assez déroutantes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ellya S. Wilson

I'm loving the drug &. alcool

MESSAGES : 41
AGE : 15 ans
HEART : Amoureuse de lui ?
Registration's date : 20/05/2010


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE: Bi, mais je suis une vraie croqueuse d'homme

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Mer 23 Juin - 0:21

    Je ne pouvais pas rendre notre relation moins compliqué. Je ne pouvais pas m’empêcher du jour au lendemain d’être indifférente à lui. C’est encore plus impossible que d’abandonner la drogue, le sexe et l’alcool. Si au moins je pourrais faire comprendre à mon frère que son meilleur ami me plaît, mais sa serait encore pire. Il ferrait tout pour m’éloigner de lui et c’est bien la dernière chose que je veux. Déjà qu’on dirait que quelque chose nous éloigne. En plus, Anthony fait tout pour m’éloigner des mes petits plaisirs, comme la drogue et l’alcool alors vous vous imaginez qu’il m’enlève le droit de voir le jeune homme ? Oh que non, j’ai pas du tout envie que cela arrive. Ça me rend complètement folle ! Je le regarde et j’ai juste envie de l’embrasser. Au moins une fois. Mais je sais que si je l’embrasse je ne pourrais pas m’en passer et ça seras encore plus pire. Je me demande encore comment je fais pour ne rien faire, pour ne pas lui sauter dessus. Lorsque je veux quelque chose d’habitude, je ne tarde pas à l’avoir. Mais Gabriel était un garçon très différent des autres et la situation dans laquelle nous étions m’empêcher de me laisser aller.

    Je lui avais posée la question qui me trottait dans la tête lorsqu’il a mit sur table que sa fessait un moment qu’on ne c’était pas vu. Bien entendue, je ne crois pas qu’il va me dire que c’est de ma faute. Malgré que j’avais tout de même des doutes. Mon attitude était plutôt explicite envers lui et ça lui à surement fait peur. Il doit surement ce dire que je suis qu’une petite gamine de 15 ans qui ne sait pas dans quoi elle s’embarque.

    GABRIEL : « - Bin en fait j'ai été plutôt occupé ces derniers temps. A une des dernières fêtes où je suis allé y avait une équipe entière de cheerleaders pas trop coincées qui m'ont filé leurs numéros donc j'étais un peu occupé si je puis dire... »

    Lorsque j’entendis la raison pourquoi ils ne venaient plus se préparer avec Anthony, j’avais envie de crier. Mais bien entendue, je ne le fis pas. Je ne pouvais pas montrer combien ça me rendait folle de rage. En y pensant bien, j’aurais aimé mieux qu’il me dise que c’était de ma faute à la place de savoir qu’il s’était tapé toute l’équipe des cheerleaders. Je regardais par terre pour ne pas montrer que je n’étais pas du tout indifférente à ce qu’il venait de dire. Je n’osais pas lui répondre toute suite, j’avais peur que ma rage paraisse dans ma voix. Je relève la tête et lui fit un sourire plutôt forcé.

    -Ah je comprends ! Sa m’arrive très souvent d’être occupé avec des garçons …

    Ce n’était pas réellement vrai. Le fait de coucher avec un tas de garçons n’étaient pas quelque chose qui me plaisait beaucoup. J’aimais mieux m’amuser en expérimentant la drogue. Mais lui avait l’air d’un adepte du sexe, je ne pouvais pas lui en vouloir. J'avais dit cela pour lui prouver que j'étais autant capable de collectionner les coups d'un soir même si moi ce n'était pas vraie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel L. Hamilton

" Boire sans soif et faire l'amour en tout temps "

MESSAGES : 264
AGE : 18 ans
HEART : Tu me vois amoureux moi?
MOOD : On s'éclate du mieux qu'on peut
Registration's date : 19/12/2009


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE:

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Mer 23 Juin - 17:00

La vie n'est pas toute tracée comme le pense beaucoup de personnes, il n'y aucun rapport entre nos actions et un quelconque destin. On parle souvent de signes ce qui fait que nous pensons que nous avons fait telle ou telle chose mais au fond ce ne sont que des superstitions débiles qui nous enferment dans une routine à laquelle nous n'aspirions pas. Si je devais faire attention à tous les signes qui se jettent devant moi et qui me disent de ne pas faire les conneries que j'ai envie de faire je resterais toujours chez moi enfermé comme un enfant qui a peur de se faire engueuler si il met ne serait-ce qu'un orteil dehors. C'est sur que ma vie serait surement plus calme, je n'aurais pas de casier judiciaire, j'aurais évité pas mal de bagarres et de gueules de bois mais je me complaisais dans ces petits détails qui auraient dégouté plein de personnes alors que tous ceux que je connais et moi même vendrais père et mère pour les connaître encore une fois de plus. J'exagère peut être beaucoup mais j'ai beaucoup plus vécu à mon âge que mes parents ne l'avaient fait et je me sens beaucoup plus heureux qu'ils ne pourront jamais l'être. Mes parents essayaient souvent de me faire la morale, surtout lorsqu'ils voyaient que beaucoup de filles, très différentes les unes des autres sortaient de ma chambre. Ils n'avaient jamais imaginé que je puisse coucher avec autant de filles. Comme ils n'étaient jamais à la maison, pour eux j'étais toujours le petit garçon qu'ils avaient laissé il y a plusieurs années et maintenant ils se rendaient compte que cet enfant qu'ils avaient laissé, les avait abandonné de la même façon, en devenant un inconnu à leurs yeux. Il ne faut pas vous tromper, je n'aime pas particulièrement mes parents et cela ne me dérange pas le moins du monde qu'ils ne soient pas fières de moi, ce petit passage sur mes parents n'est pas du tout l'expression de mes regrets par rapport à eux même loin de là, ma vie me convient parfaitement telle qu'elle est. Tout ce dont j'ai besoin est ici. Mon meilleur ami est là lorsque j'ai besoin de lui et lorsque je n'ai pas besoin de lui il est là quand même vu que nous sortons tout le temps. À part ça, j'ai des filles à pelles histoire que je sois satisfait au niveau sexuel donc je n'avais pas matière à me plaindre après tout il ne me manque rien dans la vie. On me dit souvent « oui mais dans tout ça tu as pas l'amour » je me contente simplement de répondre que pour moi l'amour n'est qu'une notion futile et égoïste. Il suffit de voir tous ces couples qui se déchirent à cause de la jalousie de l'un et de la colère de l'autre. Je n'avais jamais ressenti ce genre de sentiments avant de me rendre compte que je ne supportais pas voir un autre mec tourner autour de la jeune sœur de mon meilleur ami. Au début je pensais que je me comportais comme si elle était ma petite sœur à moi, que comme cela faisait longtemps que je la connaissais je ne voulais pas qu'elle tombe sur des mecs qui ne la méritent pas. Le problème c'est que je me suis rendue compte que lorsque je pensais qu'un mec ne la méritait pas je pensais aussi qu'il n'y avait que moi qui la méritais et là ce n'est pas tout à fait ce que l'on peut cataloguer dans les pensées du meilleur grand frère de l'année et c'est pour cela que j'étais heureux de n'avoir aucun lien de parenté avec elle. Le problème qui venait par la suite était tout de même la relation entre son frère et moi. Il ne voulait déjà pas trop qu'elle ait de rapport avec ce monde là alors encore moins qu'elle sorte avec un mec qui y était enfoncé jusqu'au cou. Mais de toutes façons la question n'était même plus là, elle a 15 ans j'en 18 et elle est la petite sœur de mon meilleur ami, il est donc impossible qu'il se passe quoi que ce soit.

Elle se mit à parler qu'elle était aussi très occupé avec des garçons, je ne savais pas si c'était la réalité mais je ne doutais pas que les garçons devaient être assez attiré par elle. Elle était une jolie fille de 15 ans pas coincée qui aime sortir et faire la fête jusqu'au bout de la nuit. Il en faut beaucoup moins que ça pour certains pour vouloir aller plus loin que faire simplement la connaissance.

GABRIEL : «  - T'inquiète c'est promis je reviendrai attendre Anthony chez toi histoire que tu puisses me raconter tes histoires avec les mecs encore. Mais bon si la prochaine fois tu pouvais passer certains détails ça m'arrangerait quand même.  »

Ce n'était pas que j'étais prude loin de là mais c'est vrai que je n'aimais pas trop m'imaginer Ellya dans des situations plutôt impressionnante pour une jeune fille de son âge. Une jeune fille très mûre et qui avait vécu beaucoup plus que beaucoup de personnes de son âge voir même de mon âge mais une jeune fille que je connaissais depuis longtemps quand même.

GABRIEL : «  - Des nouvelles conquètes ces derniers temps alors?  »

Je ne voulais en aucun cas montrer que cela me dérangeait qu'elle voit des garçons, des gars qui n'étaient pas moi donc le meilleur moyen pour ça c'était d'engager moi même la conversation sur ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ellya S. Wilson

I'm loving the drug &. alcool

MESSAGES : 41
AGE : 15 ans
HEART : Amoureuse de lui ?
Registration's date : 20/05/2010


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE: Bi, mais je suis une vraie croqueuse d'homme

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Mer 23 Juin - 17:54

    En y pensant bien, je trouvais tout ce qui se passait dans ma vie vraiment stupide. Je devais être la seule fille de 15 ans aussi stupide pour mettre embarqué dans ces choses. Oui, j’adore ma vie mais j’imagine que ça l’aurait été beaucoup simple si je n’aurais pas écouté mon frère. Au début, je souhaitais vivre le même chemin qu’Anthony. Il a tellement l’air heureux dans tout ce qu’il fait. J’ai juste peur qu’au fil du temps je ne puisse plus être capable de mon contrôler et que cela devienne dangereux pour moi. Ça pourrait bien être trop tard pour moi de changer de voie. Je m’accroche sur le fait qu’il y aura toujours mon grand frère qui sera là quoi qu’il arrive. Je ne pouvais pas compter sur mon père car il n’est jamais présent et n’est nullement au courant de ce que moi et mon frère fessons. Ils croient que nous sommes des enfants sages qui va à l’école et qui auras un avenir extraordinaire. S’ils savaient tout ce qu’on fait, il en tomberait de sa chaise. Bref, pour l’instant, je ne veux point changer ma vie.

    Si au moins ce que je venais de lui dire lui aurait fait le même effet qu’a moi. Je devais me douter que ça ne le dérangeait pas, je me demande pourquoi je me tue à lui dire que moi aussi j’ai des conquêtes. Pourquoi je me suis autant attaché au jeune homme et que j’aimerais qu’il soit qu’a moi. Si vous saviez le nombre de fois que j’ai rêvait qu’il me disait que j’étais la femme pour lui et qu’il allait arrêter de regarder les autres filles. C’est tout de même beau de rêve non ? Sincèrement, sa me rend plutôt triste. Je sais que je suis plutôt jeune pour penser à l’avenir et qu’avoir un copain ne presse pas. Mais j’espère toujours trouver l’amour. Malheureusement, je ne crois pas que je pourrais ressentir quelque chose d’aussi fort avec un autre garçon que Gabriel. Je ne pouvais pas croire que je pourrais être attiré par un autre garçon. C’est impossible dans ma tête !

    GABRIEL : « - T'inquiète c'est promis je reviendrai attendre Anthony chez toi histoire que tu puisses me raconter tes histoires avec les mecs encore. Mais bon si la prochaine fois tu pouvais passer certains détails ça m'arrangerait quand même. »

    J’étais contente qu’il me dise qu’il allait revenir, je pourrais de nouveau profiter de ça présence. Ce qui me mis un peu mal c’est lorsqu’il me dit d’éviter les détails la prochaine fois que je lui raconterais mes histoires avec les mecs. S’il me l’aurait dit j’aurais passé un peu moins pour une folle qui chercher à mettre le plus de détail pour qu’il soit le plus au courant possible. Je ne pouvais pas m’empêcher de le faire, je voulais qu’il sache que je savais faire bien des choses. Mais bon, je savais que quelque fois j’allais un peu trop loin. Ça ne devait pas être très amusant pour lui de savoir qu’une fille de mon âge sait faire bien des choses au lit. J’agis toujours de façon très bizarre avec lui. Je ne pouvais pas être normal comme avec tous les autres garçons parce que je ne voulais pas que coucher avec Gabriel, je voulais plus.

    -T’aurais pu me le dire que je mettais un peu trop de détail tu sais ? Je n’aurais pas été fâché.

    J’aurais été plus subtile que d’habitude et c’est tout. Ce n’était peut-être pas un excellent moyen de le draguer, parler des mecs avec qui tu couches avec un garçon qui te plaît, ce n’est pas le top.

    GABRIEL : « - Des nouvelles conquètes ces derniers temps alors? »

    Je ne sais pas à quoi il jouait mais ça fessait plutôt bizarre. Lorsque je voulais en parler, il ne disait rien et maintenant il veut être plus au courant de mes conquêtes. Moi en tous cas je ne voulais pas en savoir sur les filles qui se tapent à chaque soir.

    -Oui plusieurs ! Disons que lorsque je sors dans les soirées y’a plusieurs garçons qui recherchent des filles pas trop coincé. J’en suis une donc c’est plutôt facile pour moi de trouver des conquêtes.

    Cela était plutôt vraie, mais ça fessait quelque temps que cela été arrivé. Maintenant, je me sentais un peu dans l’obligation de lui retourner la question pour ne pas qu’il croit que sa dérange à moi qu’ils sortent avec des filles.

    -Et toi tes conquêtes ?

    Dis-je plutôt directement. Je le regrettais par la suite car j’avais peur qu’il interprète ce que je venais de dire. Mais j’étais plutôt en furie en ce moment c’est pourquoi j’étais aussi direct.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel L. Hamilton

" Boire sans soif et faire l'amour en tout temps "

MESSAGES : 264
AGE : 18 ans
HEART : Tu me vois amoureux moi?
MOOD : On s'éclate du mieux qu'on peut
Registration's date : 19/12/2009


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE:

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Mer 23 Juin - 19:47

Si il y a bien une chose à laquelle je ne pensais jamais c'était mon avenir. Mon père voulait surement que je reprenne l'affaire familiale, en fait je ne savais même pas vraiment ce que faisait mon père. Il avait beau essayer de m'expliquer à chaque fois ce qu'il faudrait que je fasse plus tard lorsque je prendrais sa place. En fait le plus loin que je voyais dans mon avenir c'était le lendemain, et encore, seulement lorsqu'il fallait que j'aille toucher de la drogue. Je ne me prenais pas autant la tête que mes parents; je prends la vie comme elle vient, peut être que je me ferai écraser par un bus ou bien que je ferai une overdose demain mais au moins je sais que je pourrais mourir en étant heureux et en n'étant pas stressé par la vie que j'allais bien pouvoir mener plus tard. Je ne comprenais pas ces adolescents qui se prenaient la tête pour ce genre de choses. Bon ok.. j'ai dix-huit ans et il faudrait peut être que je me décide à voir comment j'allais pouvoir continuer à vivre, mais comme mes parents sont riches et que je vais encore à l'université – c'est d'ailleurs bien que pour l'argent que je suis encore dans le circuit scolaire – ils sont obligés de m'entretenir, et je crois que même une fois que j'aurai quitté l'université ils continueront à le faire. De toutes façons ils se sentent tellement responsable de ma décadence qu'ils sont prêt à tout pour passer encore pour des parents responsables. Moi à ce moment précis ce qui m'importait c'était d'être en ce moment là avec Ellya, j'aurais dû partir en voyant qu'elle était là, après tout c'est une attitude masochiste que de se forcer à rester avec quelqu'un que l'on désire si fortement alors qu'on sait très bien que ce n'est pas possible. Je ne supporte pas le fait qu'elle soit aussi jeune, aussi mature soit elle je préfèrerai qu'elle soit plus vieille. Je sais très bien que mes sentiments envers elle son plus que ceux d'un grand frère mais je me refuse à me laisser aller à les écouter. J'ai toujours été très indépendant et même si j'adore être entouré des autres je ne supporterais pas de perdre ma liberté même pour une fille aussi géniale qu'Ellya. Le problème c'est que cette sorte de jalousie commence à me ronger de l'intérieur. Je suis incapable de la voir avec un autre garçon alors que j'aimerais être le seul à pouvoir m'occuper d'elle, c'est plus profond qu'avec la première fille qui passe et avec qui je finis par coucher dans les toilettes du club où je suis. C'est déjà arrivé plein de fois ce genre de chose mais je sais très bien qu'avec elle ce ne sera jamais ce genre d'histoire. En fait avec elle, il n'y aura jamais quelque chose, je m'y refuse et je compte m'y tenir. En fait je ne sais pas si je répète ça pour m'en convaincre ou si je suis vraiment convaincu que j'arriverai à toujours me contrôler.

GABRIEL : «  - Bah tu sais tu avais l'air tellement contente d'en parler que j'ai pas voulu te couper ton trip.  »

Pour éviter de repenser à ça je regardais mon joint plein de beuh et le rallumais car il s'était éteint entre temps. J'étais tellement bien lorsque j'avais un joint à la bouche que je pouvais tout oublier, tout ce qui se passait autour de moi devenait insignifiant. J'avais tellement de différents produits différents pour faire des joints sur moi que je n'avais pas sur par quoi commencer. J'avais décidé finalement de me lancer en restant dans le classique, un bon petit joint avec de la beuh était amplement suffisant pour débuter, et puis maintenant qu'il y avait Ellya ce serait d'autant plus de bonnes raisons pour essayer les choses que j'avais réussi à avoir aujourd'hui. Le contrôle des trafics étaient devenu un peu plus pointilleux ces derniers jours. En effet le maire de la ville avait décidé – comme chaque année pour deux semaines à peu près – qu'il fallait faire la guerre à toutes ces merdes qui polluent la ville. Non il ne parlait pas des jeunes mais bien de toutes les drogues qui circulent en ville. Nous savions que dans deux semaines cette chasse serait terminée mais en attendant il fallait rester prudent. C'était la nouvelle idée de la ville depuis quelques années, il fallait faire la chasse aux drogues, mais une chasse de deux semaines était loin d'être suffisante pour une ville aussi fournie que l'était Bristol.

GABRIEL : «  - Je suis sûr que ton frère doit être ravi de savoir que sa sœur n'est pas une fille coincée.  » lui dis je rigolant.

Je soufflais la fumée que je venais d'avaler et la regardais avec insistance. Elle m'avait demandé des nouvelles de mes conquêtes avec une sorte de froideur que je ne lui connaissais pas vraiment. Je ne savais pas exactement à quoi cela était dû mais j'essayai de ne pas en faire cas et de passer en mettant cela peut être sur un problème qu'elle avait eu dernièrement. En tout cas elle m'avait retourné la question et maintenant il fallait que je fasse un petit tri dans toutes les personnes avec qui j'avais couché dernièrement.

GABRIEL : «  - Bin des filles avec qui je couche ça arrive assez régulièrement, par contre y a une fille que je revois assez souvent, je sais pas si tu vois qui c'est Scarlegh Middleton. Bin on aime bien se voir de temps en temps... sans sentiments hein, juste pour s'amuser.  »

J'avais précisé que c'était juste pour s'amuser pour qu'Ellya ne croit pas que j'avais une copine. Encore une réflexion idiote parce que cela aurait été le meilleur moyen pour peut être lui montrer qu'il ne pouvait rien se passer entre nous et pourtant je l'en avait encore une fois détrompée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ellya S. Wilson

I'm loving the drug &. alcool

MESSAGES : 41
AGE : 15 ans
HEART : Amoureuse de lui ?
Registration's date : 20/05/2010


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE: Bi, mais je suis une vraie croqueuse d'homme

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Ven 25 Juin - 4:49

    GABRIEL : « - Bah tu sais tu avais l'air tellement contente d'en parler que je n’ai pas voulu te couper ton trip. »

    Je n’étais pas contente de lui raconter mes histoires avec les garçons, il ne fallait pas exagérer. C’était pour l’impressionner, c’est vraie que j’y mettais un peu d’enthousiasme mais c’était pour qu’il y croit le plus possible. C’était en effet un peu un trip que j’avais, mais il aurait très bien pu me dire que ça l’énervait. Je l’aurais peut-être mal pris au début mais j’aurais finit par mis faire, après tout j’étais incapable de lui en vouloir. Je me sentais le besoin de lui faire part que j’étais un peu comme lui. Que même si j’étais plus jeune que lui, j’étais capable autant de faire ce qu’il fait. Peut-être pas tout, mais une grande partie. J’en avais marre de paraître pour la petite sœur d’Anthony, je voulais me détacher de lui mais c’était plutôt dur. Ce n’est pas parce que je n’aime pas mon frère, au contraire. J’aimerais avoir ma propre identité, c’est tout. Y’a plusieurs personnes qui n’osent pas m’approcher justement parce que je suis la petite sœur d’Anthony et qu’ils savent que je suis très proche de lui. Ils ont peur qu’ils leurs arrivent quelques choses.

    -Tellement contente ? Je n’étais pas contente de te raconter mes histoires, c’étais juste pour … le trip. Si sa te dérangeait t’aurais pu m’en faire part.

    J’avais l’air fâché sur le coup mais je ne l’étais pas. Je n’aimais juste pas le fait qu’il ne met pas dit qu’il n’aimait pas que je lui raconte mes histoires avec détail. Je ne peux deviner que sa ne lui plaisait pas. Mais bon, je ne suis pas mieux. Je ne lui dis pas plus que je n’aime pas qu’il me parle de ses conquêtes. Sa serais plutôt dérangé de le faire, vu qu’il me dit pas détail. Mais pour moi, juste le fait de savoir qu’il couche avec une fille, me rend énervée. Je dois arrêter d’y penser ça pourrait paraître dans mon visage. Je le regarde presque avec admiration. C’était plus fort que moi, je ne pouvais pas détacher mon regard de lui.

    GABRIEL : « - Je suis sûr que ton frère doit être ravi de savoir que sa sœur n'est pas une fille coincée.

    Pourquoi il doit parler de mon frère ? Il n’était pas très au courant que je pouvais régulièrement coucher avec des garçons. Ils croient que je ne suis pas vraiment rendu dans ce stade ci. Il se trompe complètement. On dirait que le sexe vient avec la drogue. Si tu touche à une tu dois automatiquement toucher à l’autre.
    Il avait dit cette phrase en rigolant. Ce qui me choquait un peu.

    -Mon frère n’est pas au courant et je ne tiens pas qu’il le soit non plus.

    J’étais très sérieuse. S’il devait être mis au courant, je n’avais plus de tête. Voir sa petite sœur qui couche avec des garçons pas très fréquentables, ce n’est pas la vision qu’un grand frère aime avoir. J’avais déjà plutôt de la difficulté à sortir avec mes amis (es) sans qu’il soit inquiet.

    Comment j’aurais pu lui reposer la même question sans avoir un air plutôt fâché. Ça ne me fessait pas plaisir de savoir qu’es qui ce passe avec ses conquêtes. Je n’avais pas envie dans savoir plus sauf qui fallait bien que j’embarque dans la conversation.

    GABRIEL : « - Bin des filles avec qui je couche ça arrive assez régulièrement, par contre y a une fille que je revois assez souvent, je sais pas si tu vois qui c'est Scarlegh Middleton. Bin on aime bien se voir de temps en temps... sans sentiments hein, juste pour s'amuser. »

    Je le savais déjà et ça ne me surprenait même plus. Oui ça me choquait tout de même mais je n’étais plus autant sous le choc qu’au début. Scarlegh Middleton ? Je ne la connaissais pas et personnellement je n’avais aucune envie de savoir qui c’était. Quoi ? Je ne fais pas ma jalouse. C’est juste que … bon j’avoue. Je n’ai pas envie de la connaître parce qu’à chaque fois que je la verrais, je vais l’imaginer dans les bras de Gabriel. J’étais au moins soulagée de savoir que c’était juste pour s’amuser qu’il la voyait.

    -Non je ne la connais pas !

    J’avais toujours le même petit air de froideur. J’avais de la difficulté à rester indifférente à ce qu’il disait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel L. Hamilton

" Boire sans soif et faire l'amour en tout temps "

MESSAGES : 264
AGE : 18 ans
HEART : Tu me vois amoureux moi?
MOOD : On s'éclate du mieux qu'on peut
Registration's date : 19/12/2009


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE:

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Ven 9 Juil - 0:48

Je ne connaissais pas tellement Ellya, elle a toujours été la sœur de mon meilleur ami et je ne la voyais pas autrement que cela. Enfin c'est ce que je croyais, je ne pensais pas que je pourrais être autant attiré par elle. En fait ce n'était pas tant le fait qu'elle soit la sœur d'Anthony mais c'était surtout son âge qui me dérangeait. En fait sœur ou pas sœur cela aurait fait bien longtemps qu'elle serait passée dans mon lit, mais j'admets que j'aurais agi différemment, de façon à ne pas lui faire de mal sinon Anthony aurait vite fait de me le faire payer par la suite. Malgré son âge je ne peux pourtant pas m'empêcher d'être très attiré par elle, au point que j'ai toujours envie de lui sauter dessus lorsque je suis avec elle comme en ce moment. Je patientai en tirant sur mon joint mais j'arrivai au bout et je me rendis soudain compte que la seule chose qui me retenait de lui sauter dessus était en train de me lâcher. Je ne voulais pas avoir l'air trop sentimental avec elle et lorsque je me sens trop vulnérable avec une fille je me mets toujours sur la défensive comme maintenant d'ailleurs. Pourtant cela n'avait aucun rapport avec elle, le problème c'était moi. J'étais trop désireux de rester avec elle et cela me dérangeait; déjà parce que je ne suis pas le genre de garçon à m'attacher à une fille et aussi parce que je savais parfaitement que je devrai renoncer à elle un moment ou à un autre. Le seul moyen que je trouvai pour ne pas succomber à cette nouvelle drogue qui serait beaucoup plus dévastatrice que les autres était de lui montrer que je n'étais pas intéressé – même si ce n'était pas vrai – quitte à être désagréable.


GABRIEL : « - Ca va Ellya on sort pas ensemble, j'ai pas à te faire part de tous mes désordres intérieurs, surtout qu'avec moi si on commence on s'en sort pas. »

Je regrettais soudain d'avoir dit cela et même si au fond j'étais un peu énervé par ce qu'elle avait dit avant, j'avais toujours autant envie de l'embrasser. Je voyais très bien à quel point elle me draguait et cela en était encore plus difficile pour moi car je n'étais pas le genre de garçon à me retenir lorsqu'une fille me faisait autant de rentre dedans. En fait nous étions tous les deux sur la défensive, seulement je ne savais pas si nous l'étions pour les mêmes raisons. Après tout on pouvait penser à tout et en même temps à rien lorsqu'on se retrouve avec une personne comme Ellya. Ce n'était pas non plus mon genre de parler de tout et de rien, j'étais plutôt du genre à faire tout et n'importe quoi plutôt que de me lancer dans des discussions longues et fastidieuses.

GABRIEL : « - Ca va Ellya tu couches avec qui tu veux ceux ne sont pas mes oignons et encore moins celles de ton frère malgré ce qu'il croit. »

C'est vrai qu'Anthony se mêle beaucoup trop des histoires d'Ellya. C'est vrai que je n'ai pas de petits frères ou soeurs dont je dois m'occuper mais étant donné que l'on a eu la chance de faire nos propres expériences et pas des moindres il est logique pour moi que la relève a le droit de faire les siennes. Je n'étais pourtant pas enchanté de savoir qu'elle pouvait faire beaucoup d'expériences avec les hommes surtout que la plupart de ceux que je connaissais n'étaient vraiment pas recommandables et je ne voulais même pas imaginer avec les quels elle avait bien pu faire des choses.

Elle paraissait réellement irrité lorsque je lui répondais au sujet de mes conquêtes. Je trouvais notre conversation de plus en plus bizarre mais j'avais en même temps de plus en plus envie d'elle et je ne voulais pas déraper alors que je tenais depuis si longtemps. Ce n'était vraiment pas facile pour moi de rester à se côtés et le fait qu'il y ait une certaine distance entre nous était bien. Mais je n'avais jamais été raisonnable et poussait par une pulsion inconnue je me levai et allai m'asseoir à côté d'elle. Elle comme moi avions fini nos joints et je sortis mon paquet de cigarettes. J'adorais m'en griller une après un joint, j'avais toujours la sensation du joint qui remontait jusqu'à mon cerveau. La clope de l'après joint était tout aussi bonne que la clope après l'amour. J'en mettais une à la bouche pendant que j'en tendais une à Ellya.

GABRIEL : « - Je le dirai pas à ton frère t'inquiète pas. » lui dis-je en souriant.

J'étais complètement différent lorsque j'étais avec elle et je ne savais pas vraiment pourquoi, je pouvais passer du gars sur les nerfs et désagréable au mec irrésistible et blagueur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ellya S. Wilson

I'm loving the drug &. alcool

MESSAGES : 41
AGE : 15 ans
HEART : Amoureuse de lui ?
Registration's date : 20/05/2010


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE: Bi, mais je suis une vraie croqueuse d'homme

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Ven 9 Juil - 18:45

    Pourquoi je voulais tant être avec lui ? J’avais toujours le sentiment qu’avec lui je serais la fille la plus heureuse du monde mais je me fais des idées et j’en suis consciente. Il ne s’intéresse pas à moi et il n’arrêtera pas d’être le mec de toutes ses filles. Il avait une trop belle vie pour arrêter tout cela pour une simple fille comme moi. Je m’imaginais beaucoup trop chose, mais j’aimais garder espoir car se me permettre de ne pas déprimer. Il était en quelque sorte un coup de foudre pour moi et je ne pouvais pas le laisser filer ainsi sans être complètement sure qu’il ne veut pas de moi. Sa allait surement pas être facile à savoir, vue que j’oserais jamais lui demander directement et il ne me le dirait surement pas directement comme cela. Il ne voulait surement pas faire de la peine à la petite sœur d’Anthony. J’étais capable d’endurer qu’un garçon ne m’aime pas, ce n’est tout de même pas la fin du monde. C’est sure que je ne serais pas ravie mais qu’es que je pourrais faire de plus ? Je le draguais ouvertement à chaque fois que je le vois.

    GABRIEL : « - Ca va Ellya on sort pas ensemble, j'ai pas à te faire part de tous mes désordres intérieurs, surtout qu'avec moi si on commence on s'en sort pas. »

    Je restais complètement surprise à ce qu’il venait de dire. J’étais figée à la regarder avec la bouche quelque peu ouverte. Non mais il n’était pas obliger de tourner le couteau dans la plaie. Il n’était pas obliger de me dire une chose pareille, aussi directement. C’est vraie que j’avais été un peu sèche moi aussi, mais il m’avait tout de même vexée.

    -Je sais qu’on ne sort pas ensemble, je suis pas encore folle à ce que je sache !

    J’en revenais pas qu’il ose me dire ceci. J’étais plutôt fâché et il s’en était rendu compte vue le ton de ma voix. Ça m’avait donné un coup dans le ventre. J’étais consciente qu’on ne sortait pas ensemble sauf que je n’aimais pas l’entendre. C’était la première fois que je le voyais aussi froid avec moi et c’était plutôt étrange.

    GABRIEL : « - Ca va Ellya tu couches avec qui tu veux ceux ne sont pas mes oignons et encore moins celles de ton frère malgré ce qu'il croit. »

    Non mais il voulait que je lui saute au cou pour l’étrangler ou quoi ? Il n’était pas obliger d’être aussi froid. J’avais fait quelque chose de mal, j’avais rien dit de mal. Je ne voulais juste pas qu’Anthony soit au courant de tout cela.

    -Tu peux pas le savoir, t’as pas de petite sœur. Il tient à moi un point c’est tout. C’est pour ça qu’il veut savoir.

    J’avais dit ça d’un ton très sec encore une fois. J’étais pour être gentille alors que lui, ne l’est pas du tout. C’est vraie que j’en avais un peu marre qu’il me surveille toujours mais il est mon grand frère et c’est normal. Il ne veut pas que quelque chose arrive à ça petite sœur. Je l’aimais énormément mon frère et même s’il on ne s’entendait pas toujours, il était énormément important pour moi.

    Là maintenant je m’en foutais de ces fichus conquêtes, j’étais très remonté en ce moment. Il pouvait bien se taper la ville en entier s’il était rendu aussi bête. Il se leva et vient s’asseoir à mes cotés, normalement j’aurais été folle de joie mais j’étais fachée. Il sortit son paquet de cigarette et m’en offrit une. Là j’étais perdue, il y a quelques secondes, il était désagréable et maintenant sympathique.

    GABRIEL : « - Je le dirai pas à ton frère t'inquiète pas. » lui dis-je en souriant.

    Je lui pris la clope des mains plutôt durement. Je n’avais pas envie de lui sourire mais si je le trouvais trop craquant.

    -Tu sais quoi ? A partir de maintenant j’arrête de te parler, de toute façon ça ne t’intéresse pas ce que je dis et tu te fou bien de moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel L. Hamilton

" Boire sans soif et faire l'amour en tout temps "

MESSAGES : 264
AGE : 18 ans
HEART : Tu me vois amoureux moi?
MOOD : On s'éclate du mieux qu'on peut
Registration's date : 19/12/2009


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE:

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Mer 21 Juil - 2:53

ELLYA : «  -Je sais qu’on ne sort pas ensemble, je suis pas encore folle à ce que je sache !  »

Non c'est sur elle n'était pas folle, ni l'un ni l'autre ne l'étions malgré toutes ces années à consommer des substances qui auraient pu m'atteindre beaucoup plus que cela ne l'avait fait. J'avais fini plusieurs fois à l'hôpital pour des choses que j'avais faites pendant que j'étais sous l'emprise de drogues mais jamais à cause du sur dose ou d'un effet indésirable. Une fois je m'étais cassé le bras parce que comme un idiot j'avais trouvé ça marrant de sauter du haut d'un gradin sur un matelas de gym. Étant toujours drogué j'avais raté le matelas et je m'étais cassé le bras. Bien que l'on m'ait conseillé de me calmer, les soirées avaient enchainées quand même.

GABRIEL : «  - J'ai jamais dit que tu l'étais il me semble.  »

Je ne cherchais pas être désobligeant envers elle, je ne voulais juste pas laisser de doutes sur mes quelconques sentiments envers elle. Je ne savais même pas ce que signifiaient ces sentiments, je me sentais bien avec elle mais en même temps je ne voulais pas qu'elle croit qu'une ouverture soit possible. Je me trouvais beaucoup trop hésitant par rapport à elle et plus cela allait plus je me demandais pourquoi et pour ma part lorsque l'on commence à se poser trop de questions c'est déjà trop tard pour faire machine arrière.

ELLYA : «  -Tu peux pas le savoir, t’as pas de petite sœur. Il tient à moi un point c’est tout. C’est pour ça qu’il veut savoir.  »

C'était la vérité je n'avais pas de petite soeur sur qui je devais veiller et au fond c'était surement une bonne chose parce que j'étais déjà pas mal protecteur avec Ellya alors que cela n'était qu'un moyen comme un autre de pouvoir surveiller les garçons avec qui elle avait des aventures. La plupart du temps je savais déjà depuis un moment avec qui elle avait couchait et quand. Je connais beaucoup de monde dans cette ville, parfois un peu trop parce que je me permettais de faire des choses que je n'aurais pas voulu faire en temps normal.

GABRIEL : «  - Effectivement je n'ai pas de soeur et c'est tant mieux comme ça parce que vu le temps où je fais attention à ce que tu fais je n'aurais plus le temps de m'occuper d'elle. Je suis plus discret qu'Anthony pour faire attention à toi c'est sur mais je tiens beaucoup à toi et je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit.  »

C'est la première fois que je lui disais une vérité me concernant. Moi qui n'alignait souvent pas plus de cinq ou six mots par phrase j'en avais dit beaucoup plus que dans la plupart de mes conversation. Je ne savais pas comment elle allait réagir à cette sorte de déclaration de mon intérêt pour elle. Après tout il n'y avait rien de romantique dans cette déclaration et je me remerciais moi même de m'être arrêté de parler avant que je sois allé trop loin pour rebrousser chemin.

Après lui avoir tendu une clope histoire de lui montrer que je n'étais pas si méchant que je le lui montrais à l'instant elle était toujours énervée. En même temps c'est vrai que je n'avais pas été tendre avec elle et on pouvait comprendre que cela puisse l'énerver. Mais il fallait aussi se dire que j'avais des raisons de l'être même si je ne pouvais pas les lui expliquer clairement. Cela faisait des mois que j'avais une envie folle de coucher avec elle – sans savoir si je désirais plus ou pas – et que je me retenais encore et toujours.

ELLYA : «  -Tu sais quoi ? A partir de maintenant j’arrête de te parler, de toute façon ça ne t’intéresse pas ce que je dis et tu te fou bien de moi.  »

Je lui pris alors le visage de façon à la tourner vers moi. Je ne savais pas si j'étais énervé ou si j'étais désappointé. Nos visages n'étaient qu'à quelques centimètres l'un de l'autre et j'avais une terrible envie de l'embrasser mais je devais me retenir comme toujours en fait. Je me contentais donc d'ajouter:

GABRIEL : «  - Ellya ne dit plus jamais que je m'en fou de toi s'il te plait.  »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ellya S. Wilson

I'm loving the drug &. alcool

MESSAGES : 41
AGE : 15 ans
HEART : Amoureuse de lui ?
Registration's date : 20/05/2010


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE: Bi, mais je suis une vraie croqueuse d'homme

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Mer 21 Juil - 3:31

J’étais tellement remontée, pourquoi agissait-il de la sorte avec moi ? Je me rappelle pas d’aucun moment où j’avais été méchante avec lui ou quoi que ce soit. J’étais toujours l’Ellya qui le draguait ouvertement et qui se ramasser toujours une claque à plein visage lorsqu’il se mettait à parler de ses conquêtes. Même lorsque je n’avais pas envie de savoir qu’il couchait de gauche à droite, j’essayais de rester le plus paisible possible. Lui par contre, il n’avait pas de gêne à montrer que je l’énervais avec mes histoires.

GABRIEL : « - J'ai jamais dit que tu l'étais il me semble. »

En effet, il ne me l’avait pas dit mais j’en avais déduit qui le pensé. Pourquoi m’avait-il rappelait qu’on ne sortait pas ensemble ? C’est sûrement parce qu’il me croyait folle et que dans ma tête je croyais qu’on sortait ensemble. J’étais vraiment fâchée et j’avais de la difficulté à reprendre mon calme, c’était la première fois que je réagissais de cette façon avec Gabriel.

-Tu le pensais, c’est pareil !

J’avais même plus envie de le regarder, je le croyais pas être capable d’être aussi méprisant que ça. Surtout que là, il devient tout gentil. Ça m’agaçait, je n’allais pas faire comme-ci rien ne s’était passé. Il devait comprendre que ça ne se fait pas d’être méchant et ensuite gentil. En tous cas, moi quand j’étais fâchée c’était plutôt difficile de me faire sourire. Je pris une roche et la tire devant moi, je répète ce geste plusieurs fois. Je devais me calmer.

GABRIEL : « - Effectivement je n'ai pas de soeur et c'est tant mieux comme ça parce que vu le temps où je fais attention à ce que tu fais je n'aurais plus le temps de m'occuper d'elle. Je suis plus discret qu'Anthony pour faire attention à toi c'est sur mais je tiens beaucoup à toi et je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit. »

J’étais choquée et à la fois surprise de ce qu’il venait de me dire. Devais-je le croire ? Il avait l’air plutôt sérieux. Je n’arrivais pas à croire qu’il fessait attention à moi. Je le regardais pendant une fraction de seconde et regarde de nouveau devant moi. J’étais encore fâchée mais j’avais de la misère à m’enlever de la tête ce qu’il venait de me dire. Ça me fit plaisir mais à la fois ça m’énerver vue que j’avais la confirmation qu’il n’allait jamais ce passer quoi que ce soit avec parce qu’il me considérait comme sa sœur. Je fis un soupir et je continue de lancer des roches avec encore plus de frustration. Je n’osais pas lui répondre.

Je me mis à fumer la clope qu’il m’avait donné et je ne le regardais même pas. J’avais décidée de ne plus lui parler et j’étais prête à m’y tenir. J’en avais marre d’être triste à cause de lui. Je ressens quelque chose de tellement fort envers lui, je n’en ai aucun doute mais je ne pouvais plus continuer ainsi. J’étais démolie à chaque fois que je le voyais.

GABRIEL : « - Ellya ne dit plus jamais que je m'en fou de toi s'il te plaît. »

Il avait pris mon visage entre ses doigts et j’avais bien ressentit que ça ne lui avait pas plu que je lui dise qu’il se foutait de moi. Nos visages n’étaient vraiment pas loin l’un de l’autre. Mon cœur battait de plus en plus fort et je devais me contenir. Je ressentais toujours un brin de frustration mais le fait qu’il me dise avec sérieux qu’il ne voulait plus que je lui dise qu’il se foutait de moi, m’avait fait agréablement du bien. Je fis signe de tête que oui car je lui avais dit que je n’allais plus lui parler. Je pouvais sentir la chaleur provenir se sa bouche sur mes lèvres, j’avais tellement envie de l’embrasser mais je ne pouvais pas embrasser un garçon qui se considère comme mon frère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel L. Hamilton

" Boire sans soif et faire l'amour en tout temps "

MESSAGES : 264
AGE : 18 ans
HEART : Tu me vois amoureux moi?
MOOD : On s'éclate du mieux qu'on peut
Registration's date : 19/12/2009


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE:

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Mer 28 Juil - 23:12

Par moment je ne savais pas comment je devais considérer Ellya. Par moment je la trouvais parfaitement mature des fois même plus que moi et par moment elle pouvait m'exaspérer en faisant comme d'autres filles de son âge qui cherchait toujours à trouver le sens caché de mes paroles. Je ne savais pas si elle et sa meilleure amie se disaient tout. Je ne voulais pas créer de problèmes entre elles et par conséquent à ce moment là je me demandais si elle savait que j'avais déjà couché avec elle. En fait c'était arrivé sans que je ne m'y attende, nous étions à une soirée ensemble et nous avions fini au lit. Le lendemain nous avons un peu parlé et j'ai appris l'âge qu'elle avait et je reconnus en elle la description que m'avait fait Ellya de sa meilleure amie. J'avoue que sur le coup je me suis un peu senti mal mais cela passa vite et nous avons recommencé plusieurs fois par la suite.

GABRIEL : «  - Ellya faut vraiment que tu arrêtes d'interpréter ce que je dis ou ce que je pense. Depuis le temps que tu me connais tu as jamais remarqué que j'y allais pas par quatre chemins quand je voulais quelque chose ou que je veux dire quelque chose.  »

C'est vrai après tout, en général je dis toujours ce qu'il me passe par la tête mais c'est vrai que je ne disais pas tout le fond de ma pensée lorsque j'étais avec Ellya. Après tout je ne pouvais pas lui dire ouvertement que la seule chose à laquelle je pensais c'était que j'avais envie d'elle plus que de n'importe quelle fille jusqu'à aujourd'hui. Je ne peux même pas dire que je ne savais pas si je lui plaisais vu toutes les fois où elle m'a dragué et c'est justement pour cela que je ne voulais pas lui avouer ce genre de choses. Même si je le pensais je ne pouvais pas lui dire car si elle se mettait à trop insister je n'étais pas sûr de pouvoir lui dire non cette fois. Nous étions trop proches à cet instant précis pour que je garde plus longtemps le contrôle de ce que je faisais.

Elle se tut et je me rendis compte que c'était tout aussi dur de résister lorsqu'elle ne disait rien que lorsqu'elle en disait trop. En fait, lorsqu'elle parlait elle m'expliquait des choses sur sa vie qui me faisait parfois oublier ce qu'elle pouvait représenter pour moi. Je ne savais pas en fait ce qu'elle représentait pour moi. Peut être que si j'étais quelqu'un d'autre ou que je n'aimais pas tant la vie que je mène je pourrais être en couple avec elle et pourquoi pas être amoureux d'elle mais tel que je suis à cet instant je ne peux pas avouer que je pourrais ressentir ce genre de choses pour qui que ce soit et pourtant je voyais bien qu'Ellya représentait plus pour moi que les autres.

Je tenais son visage dans ma main et j'avais une envie folle de l'embrasser et la proximité de nos deux visages n'aidait en rien à me retenir. Ce qui me retint par contre, ce fut lorsque quelqu'un arriva à l'endroit où nous nous trouvions. Sur le coup j'avais eu peur que ce soit Anthony mais en fait c'était un gars un peu plus jeune que moi que je connaissais un peu parce que je lui avais donnais un peu d'herbe à une soirée où nous étions ensemble. Je lui en filais encore un peu pour qu'il nous laisse tranquilles et je retournais m'asseoir à côté d'elle. Je lui pris la main, ce n'était pas un geste romantique vraiment, mais plutôt un geste pour lui montrer qu'il fallait vraiment que l'on parle de certaines choses.

GABRIEL : «  - Tu sais c'est pas facile pour moi cette situation. J'aimerais pouvoir te dire que ça me gène que tu me dragues aussi ouvertement mais je n'en pense pas un mot.  »

Même si je mettais du temps, à partir de moment où je décidais d'être honnête je ne mâchais plus mes mots et je disais tout ce que j'avais à dire. Je baissais la tête et j'ajoutais simplement.

GABRIEL : «  - Si seulement tu étais moins jeune.  »

Je ne disais pas cela pour la décourager ou quoi que ce soit mais seulement pour lui faire comprendre qu'elle était vraiment importante contrairement à ce qu'elle pouvait penser depuis tout ce temps. Ce qui m'énervait lorsqu'elle me parlait des gars avec qui elle couchait ce n'était pas que je ne voulais pas l'entendre, c'était simplement que ça me faisait du mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ellya S. Wilson

I'm loving the drug &. alcool

MESSAGES : 41
AGE : 15 ans
HEART : Amoureuse de lui ?
Registration's date : 20/05/2010


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE: Bi, mais je suis une vraie croqueuse d'homme

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Jeu 29 Juil - 0:02

J’en ai vraiment marre, marre de le regarder et de vouloir lui sauter dessus. Marre de le draguer et de rien recevoir en retour. J’en peux juste plus. Je n’arrête pas de penser à lui et c’est encore pire lorsque je suis dans mon lit prêt à dormir. Je me dis souvent qu’il doit sûrement être en ce moment avec une des ses conquêtes, qu’il doit prendre son pied et que moi je me retrouve toute seule à espérer qu’un jour, je serais cette conquête. Je suis vraiment pathétique, je devrais tout simplement tourner la page. Bon j’avoue, j’en serais incapable. J’aurais envie de me frapper la tête contre le sol, je me trouve tellement idiote de m’attacher autant à ce garçon.

GABRIEL : « - Ellya faut vraiment que tu arrêtes d'interpréter ce que je dis ou ce que je pense. Depuis le temps que tu me connais tu as jamais remarqué que j'y allais pas par quatre chemins quand je voulais quelque chose ou que je veux dire quelque chose. »

Il avait totalement raison, je le connais assez pour savoir que s’il croit quelque chose il allait le dire directement. Sauf que là, c’était peut-être différent. J’étais la sœur d’Anthony, son meilleur ami et que s’il me fessait de la peine, il allait sûrement payer le prix fort. En plus, il devait certainement me cacher tout plein de chose. Je soupirais et je n’avais pas la force de le contredire. Après tout, ça pourrait juste envenimer les choses et j’allais finir par perdre ce combat.

J’avais de la misère à ne pas parler, parce que lorsque je parlais ça pouvait me faire pense à autre chose qu’à l’embrasser. C’était quelque chose que j’avais déjà de la difficulté à faire lorsque je parlais, je vous dis pas comment c’est dure en ce moment. En plus de tout, on avait nos visage proche l’un de l’autre. Ces lèvres pouvaient presque toucher les miennes et j’en avais beaucoup trop envie, même que c’était devenue presque dangereux pour lui. Oui parce que je savais que si je l’embrassais, Anthony allait surement finir par le savoir. Pas que j’allais lui dire, mais par notre comportement en fessant tout pour cacher cette ‘’incident’’.
Un garçon fit son apparition et je sursautai quelque peu. J’avais oubliée que c’était un endroit assez convoitée par les jeunes alors c’était normal qu’on croise plusieurs personnes. Gabriel avait l’air de le connaître. Il se leva et je me remis à respirer normalement. Je devais absolument redevenir l’Ellya qui a confiance en elle et qui n’a jamais été gaga devant lui. Il revient s’asseoir à mes cotés et j’étais plutôt contente qu’enfin nos visages ce soit éloignés. Ce qui me fit respirer de nouveau maladroitement, c’est lorsqu’il prit ma main. Il avait l’air a vouloir me dire quelque chose de très important et ça me fessais peur.

GABRIEL : « - Tu sais c'est pas facile pour moi cette situation. J'aimerais pouvoir te dire que ça me gène que tu me dragues aussi ouvertement mais je n'en pense pas un mot. »

Euh … quoi ? Il ne venait pas vraiment de me dire, pas clairement c’est sûre, qu’il aimait que je le drague. Impossible, il ne m’avait jamais donné l’impression que sa lui fessait quelque chose que je le drague. Cette situation était beaucoup trop étrange. Je voulais lui répondre mais je me souviens que je lui avais dit que je n’allais plus lui parler. Orgueilleuse ? Oui, un peu.

GABRIEL : « - Si seulement tu étais moins jeune. »

J’avais difficilement ma salive. C’était sûrement mes oreilles qui fessaient défaut. Je comprenais plus rien, j’étais figée la bouche mi-ouverte.

-Quoi ?

En ce moment précis, je me foutais de lui avoir dit que je ne lui parlais plus. Je devais avoir des explications. Je levais sa tête avec ma main pour qu’il me regarde. J’avais une mine déstabilisés et triste à la fois. Je venais de comprendre que je comptais beaucoup pour lui mais que le fais que je sois plus jeune ça empêcher quelque chose que j’espérais depuis tellement longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel L. Hamilton

" Boire sans soif et faire l'amour en tout temps "

MESSAGES : 264
AGE : 18 ans
HEART : Tu me vois amoureux moi?
MOOD : On s'éclate du mieux qu'on peut
Registration's date : 19/12/2009


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE:

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Jeu 29 Juil - 22:18

Je me rendais compte à quel point j'avais trop parlé. C'est vrai que ce n'était pas mon genre de dévoiler devant tout le monde les sentiments que je peux ressentir. C'est vrai qu'Ellya n'était pas tout le monde mais c'était surement la personne à qui je ne voulais pas parler des choses que je ressentais pour elle. Cette frustration par rapport à elle me rongeait de l'intérieur depuis trop longtemps et je ne pouvais pas la contenir plus longtemps. Elle représentait beaucoup trop pour moi et je savais que je ne pourrais pas garder cela plus longtemps mais en même temps je ne pouvais pas lui avouer une telle chose.

Je suis resté là pendant cinq minutes sans rien dire, je savais bien qu'elle attendait une réponse, une continuation lui expliquant mieux ce qu'elle devait comprendre de ce que je venais de lui. C'est vrai que je n'avais pas été des plus clairs et en même temps je me demandais si cela n'avait pas été volontaire. Après tout je ne me sentais pas prêt à affronter de telles choses avec elle. Pour moi il était inconcevable que je parle franchement de mes sentiments, que je laisse entrevoir un minuscule, infime, moléculaire, atomique espoir que je puisse un jour devenir un garçon qui a des sentiments pour qui que ce soit. Le pire c'est que la seule personne qui pourra faire changer cela était la seule avec qui j'aurais préféré que les choses restent telles qu'elles l'étaient, sans sentiments, sans rendez vous, sans sexe – même si cela aurait été dur j'aurais pu le faire. Et voilà que tout à coup je venais de tout gâcher en un instant et il fallait maintenant que je lui explique ce que j'avais voulu dire par là. Contrairement à ce que l'on peut connaître de moi, il fallait s'attendre à voir de ma part enfin une longue réplique expliquant le comment du pourquoi j'ai dit ça et le comment du pourquoi je ne peux pas faire ça:

GABRIEL : «  - Ellya faut pas croire qu'avec toutes les filles avec qui je couche je suis du genre à rester de marbre lorsque je vois une fille comme toi. Tu es super jolie, très sexy et en plus tu es très mature pour ton âge, je peux pas espérer mieux. Seulement tu as 15 ans et moi j'en ai 18, en plus tu es la petite soeur de mon meilleur ami et si il arrivait une chose de la sorte entre nous je ne pourrais plus jamais le regarder en face et je sais qu'il l'apprendrait un jour ou l'autre et là je prendrais cher j'en suis sur. Le problème ce n'est même pas tellement ça mais c'est surtout ton âge et c'est pour ça que j'ai dit que c'est dommage que tu sois aussi jeune.  »

J'avais dit cela le plus vite possible, c'est ce qui arrivait lorsque j'étais stressé. Je me mettais à parler vite et finalement à re dire toujours les mêmes choses pour lui prouver que j'avais raison. Et au fond tout cela servait plus à me convaincre moi qu'à convaincre les autres. Après tout j'avais toujours tendance à me laisser aller et à écouter les quelques avantages que cela présentait sans faire cas des gros inconvénients, mais cette fois ce n'était pas le cas je ne voulais pas faire les choses comme un pied comme à chaque fois.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ellya S. Wilson

I'm loving the drug &. alcool

MESSAGES : 41
AGE : 15 ans
HEART : Amoureuse de lui ?
Registration's date : 20/05/2010


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE: Bi, mais je suis une vraie croqueuse d'homme

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Jeu 29 Juil - 22:44

Ça fessait 5 interminables minutes qu’il ne disait rien, je voulais une réponse. Je voulais qu’il m’explique clairement ce qu’il venait de me dire. Je le regardais toujours et il savait qu’il allait devoir me parler un jour ou l’autre. Cette situation sortait de l’ordinaire et je n’avais pas envie de rester aussi mélangée. Ce qu’il ne venait de dire n’étais pas rien, même si je ne comprenais pas vraiment tout le sens, je savais que sa voulait dire quelque chose de gros. Surtout venant de la part de Gabriel L. Hamilton.

GABRIEL : « - Ellya faut pas croire qu'avec toutes les filles avec qui je couche je suis du genre à rester de marbre lorsque je vois une fille comme toi. Tu es super jolie, très sexy et en plus tu es très mature pour ton âge, je ne peux pas espérer mieux. Seulement tu as 15 ans et moi j'en ai 18, en plus tu es la petite soeur de mon meilleur ami et si il arrivait une chose de la sorte entre nous je ne pourrais plus jamais le regarder en face et je sais qu'il l'apprendrait un jour ou l'autre et là je prendrais cher j'en suis sur. Le problème ce n'est même pas tellement ça mais c'est surtout ton âge et c'est pour ça que j'ai dit que c'est dommage que tu sois aussi jeune. »

J’en étais complètement sur le cul. C’était à cause de mon foutue âge et mon frère qu’entre nous ils se passaient absolument rien. J’avais envie de crier toute la frustration qui montait en moi et je me suis mis à penser qu’il n’avait sûrement pas que ça qui nous empêchait de se rapprocher. Je me levais debout car j’en avais vraiment marre d’être assis. Je me retourne vers lui et le regarde.

-C’est pas juste le fait que tu es le meilleur ami de mon frère et que j’ai 15 ans. Oui c’est vraie ça joue beaucoup sur le fait que tu ne peux rien faire et que moi je dois tout de même faire attention, même si je te drague ouvertement.

Oh là ! Ça me mettais vraiment à l’envers car à l’instant, je venais de prendre conscience qu’il allait rien se passer, mais que Gabriel ressentait tout de même quelque chose pour moi.

-Il y a aussi le fait que tu as couché avec toutes les filles de la ville entière, sauf moi bien sûre, et qu’avec certaines d’entre elle tu as remis cela. Il y a aussi le fait que tu ne pourrais pas t’arrêter de coucher avec des filles pour quelqu’un comme moi, tu es comme ça, c’est dans ta nature. Et pour finir, si ont s’embrasserait, ça voudrait dire beaucoup plus pour moi que pour toi et ça sa me ferrais trop souffrir.

Je le regardais et une larme coula sur mon visage que j’essuyais immédiatement. Je ne savais pas pourquoi j’étais dans cette état, c’était sûrement l’effet de la drogue, en tous cas c’est ce que je veux croire. Je ne voulais pas paraître vulnérable devant lui, je devais être forte comme je l’avais été pendant tout ces mois à le regarder dans les bras de pleins de filles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel L. Hamilton

" Boire sans soif et faire l'amour en tout temps "

MESSAGES : 264
AGE : 18 ans
HEART : Tu me vois amoureux moi?
MOOD : On s'éclate du mieux qu'on peut
Registration's date : 19/12/2009


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE:

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Ven 30 Juil - 0:21

C'est vrai que je pensais beaucoup aux points qui me faisaient « peur » mais je n'avais pas réfléchis à ce qu'elle pouvait ressentir pour sa part. Pour moi elle avait toujours prit un malin plaisir à me draguer ouvertement pour me mettre un peu mal à l'aise ou quelque chose dans ce genre mais tout à coup je me rendais compte qu'il y avait peut être quelque chose de plus profond pour elle aussi.

ELLYA : «  - Il y a aussi le fait que tu as couché avec toutes les filles de la ville entière, sauf moi bien sûre, et qu’avec certaines d’entre elle tu as remis cela. Il y a aussi le fait que tu ne pourrais pas t’arrêter de coucher avec des filles pour quelqu’un comme moi, tu es comme ça, c’est dans ta nature. Et pour finir, si ont s’embrasserait, ça voudrait dire beaucoup plus pour moi que pour toi et ça sa me ferrais trop souffrir.  »

Tout à coup je ne comprenais vraiment plus ce qu'il se passait. En quoi le fait que j'ai couché avec beaucoup de filles – oui je n'ai pas encore couché avec toutes les filles de la villes comme elle le disait – pouvait avoir un rapport avec le fait qu'il ne s'était rien passé entre nous et qu'il ne se passera rien entre nous. Ce n'était pas la faute de ces filles après tout. Qu'est ce que je pouvais bien y faire après tout, je ne l'avais pas attendue pour vivre, alors qu'elle faisait à peine sa rentrée au collège (12 ans) j'étais déjà en train de coucher avec une fille. À l'époque je n'avais que 15 ans mais j'avais de la suite dans les idées. Alors que mes amis – dont Anthony – et moi avions fait une journée avec des paris je m'étais retrouvé avec le gage de me faire passer pour un gars de 18 ans afin de pouvoir coucher avec une fille plus âgée que moi. Le pari marcha et je perdis ma virginité de cette façon. C'est vrai que ce n'est pas banale mais je n'aime pas les choses qui ne sortent pas de l'ordinaire. Après tout si on n'essaye pas de s'amuser outre mesure dans la vie on risque de finir par regretter de ne pas avoir vécu notre vie comme on l'aurait aimé. Je ne pourrais pas reprocher à ma vie d'avoir été trop plate à mon goût. Le regret que je pourrais avoir, ce serait de ne pas savoir comment cela aurait été si j'avais fini par me décider à être en couple avec Ellya. Après tout, peut être qu'Anthony le prendrait très bien et que je me faisais trop d'idées... même si cela était le cas je sais très bien que je ne serai pas prêt à laisser ma vie d'éternel célibataire insatisfait qui veut juste avoir le plus de conquête possible. La vie serait trop dure sans continuer à faire ce que j'aime le mieux sans m'enfermer dans une relation qui pourrait être très bien destructrice pour l'un comme pour l'autre. Et en même temps si je ne savais pas comment les choses pourraient être avec Ellya je pourrais avoir des regrets, des regrets de ne pas avoir réussi à avoir pu être avec la fille qui me plait le plus dans cette ville mais aussi le regret de ne pas savoir si cela aurait marché entre nous. Je ne suis pas stupide, je sais bien qu'avec le temps il faudra bien que je trouve un sens à ma vie, que je trouve la fille avec qui je voudrais faire ma vie et que je me trouve un emploi avant de ressembler à tous ces pères modèles qui roulent en voiture familiale et qui sont fatigués à cause de leur boulot et du bruit que font ses enfants. Cette image me fit peut, mais pas celle où je me voyais avec Ellya, c'était une image effrayante certes mais en même temps pleine de bonheur sur nos visages.

GABRIEL : «  - Ellya, en quoi le fait que je profite de la vie m'empêcherai de coucher avec toi? Ce n'est pas du tout cela et tu le sais bien, si je voulais vraiment coucher avec la ville entière cela ferait longtemps que j'aurais couché avec toi et que j'aurais recommencé plus d'une fois.  »

Pour le reste de son affirmation je ne pouvais pas la contredire, je ne me sentais pas prêt à tout laisser tomber. J'avais fait l'expérience déjà d'être en couple avec une fille et les choses avaient très mal tournées. Je ne suis pas le genre de garçon attentif aux besoins des autres, j'ai déjà du mal à être attentif au mien sans avoir besoin que l'on me rajoute des responsabilités. Lors de cette relation mon ex n'avait pas arrêté de me reprocher d'être trop proche des autres filles – ce qui pouvait être compréhensible de son point de vue, pas du mien – et comme à chaque fois j'avais recommencé à coucher avec d'autres filles. Et je ne voulais pas que cela ce passe de la même façon avec Ellya, je tenais beaucoup à elle mais être prêt à renoncer à toutes ces choses que j'aime juste pour elle... ce n'était pas une cause suffisante malheureusement. Je l'aurais voulu je l'avoue mais je n'avais pas ce déclic qui pouvait me faire lâcher ce monde dans lequel j'étais comme un roi au milieu de tous ces gens et de toutes ces filles.

GABRIEL : «  - Mais tu as raison Ellya, je ne suis pas prêt à arrêter cette vie, j'aime trop pouvoir aller et venir à ma guise sans avoir d'attaches. C'est une partie de ma vie que je ne peux pas renier comme ça et que je n'ai pas envie d'oublier... maintenant en tout cas.  »

Je ne comptais pas lui mentir, je lui devais d'être honnête, je ne pouvais pas tout lâcher maintenant. Peut être qu'avec du recul, du temps pour prendre conscience que je devais laisser cette vie derrière moi. Cette « vie de débauche » comme aimait l'appeler mon père. Cela me faisait d'ailleurs toujours rire. Au fond il était juste jaloux, mes parents n'avaient plus fait l'amour depuis 3 ans. Je l'avais appris lorsque j'avais compris ce que représentait ce tableau avec les différentes dates qu'il y avait dans le bureau de mon père. Ce qui me fit encore plus rire c'est lorsque je tombai sur d'autres tableaux. Chacun avait en haut écrit en majuscule un prénom féminin et des dates. Bizarrement celui de ma mère n'avait plus de dates depuis bien longtemps et les tableaux des autres femmes étaient beaucoup plus rempli que le sien. J'avais fini par comprendre qu'il y marqué les dates à lesquelles il avait couché avec ma mère ou avec une de ses maitresses. C'est sur que je couchais avec beaucoup plus de fille que lui mais il ne pouvait pas me reprocher d'avoir plusieurs partenaires. Enfin bref pour revenir à nos moutons, je ne savais pas comment expliquer à Ellya que malgré que je ne puisse pas être seulement à elle, je ne voulais pas qu'elle croit qu'elle n'était pas importante pour moi.

GABRIEL : «  - Ellya tu crois que si ça voulait pas dire beaucoup pour moi de t'embrasser, je me retiendrai autant? Si tu étais une fille comme ça pour moi, cela ferait longtemps que j'aurais essayé et surement réussi à coucher avec toi.  »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ellya S. Wilson

I'm loving the drug &. alcool

MESSAGES : 41
AGE : 15 ans
HEART : Amoureuse de lui ?
Registration's date : 20/05/2010


▬ Casier Judiciaire ▬
RELATIONS:
ORIENTATION SEXUELLE: Bi, mais je suis une vraie croqueuse d'homme

MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel Ven 30 Juil - 1:04

J’avais envie de partir en courant mais je ne le fessais pas parce que j’avais envie d’être avec lui malgré tout ces problèmes. Je ne pouvais pas arrêter du jour au lendemain de penser à lui, c’était contre ma nature. Il y a bien longtemps que d’aller dans une soirée pour draguer les garçons ne me plaît plus beaucoup. C’est vrai que j’ai tout de même par fois des relations avec des garçons, mais ça ne veut strictement rien dire et ce n’est pas la chose qui me fait le plus plaisir. Souvent, je sors dans les soirées pour me vider l’esprit, prendre de la drogue et ne penser à rien. J’en avais toujours besoin lorsque je me mettais à penser à mes problèmes et surtout à Gabriel. S’il croit que ça ne me fait rien qu’il couche avec autant des filles, il se trompe complètement. C’est vraie que je ne peux pas plus en vouloir car il n’est pas au courant et sa serais très égoïste de ma part de lui en empêcher. Ça me ferrais vraiment du bien d’en parler à quelqu’un, surtout à Anthony. Il est la seule personne qui me connaît par cœur et qui sait quoi faire lorsque j’ai un problème. Mais cette fois-ci, je ne pouvais pas me confier à lui et je trouvais ça plutôt étrange qu’il n’est rien vue. D’habitude, il me pige toujours. Mais là, il n’a jamais rien vue de mon petit jeu de drague avec Gabriel. Peut-être est-il au courant mais il ne veut pas m’en parler ? Je crois pas, Thony, n’a pas l’habitude de garder quelque chose pour lui et surtout pas quelque chose d’aussi important.

GABRIEL : « - Ellya, en quoi le fait que je profite de la vie m'empêcherai de coucher avec toi? Ce n'est pas du tout cela et tu le sais bien, si je voulais vraiment coucher avec la ville entière cela ferait longtemps que j'aurais couché avec toi et que j'aurais recommencé plus d'une fois. »

J’avoue que ça n’avait pas trop rapport avec toutes les filles avec qui il couchait mais je voulais lui montrer que ça me fessait quelque chose. J’avais un peu exagéré quand je lui avais dit qu’il avait couchée avec toutes les filles de la ville sauf que j’en côtoie tellement qui ont eue la chance d’avoir leurs petite nuit avec Gabriel qu’on dirait que je suis la seule à n’avoir rien fait avec lui. On me fait toujours la remarque ‘’ t’as jamais couché avec Gabriel Hamilton ?’’ Et à chaque fois je réponds ‘’ Non, il ne m’intéresse pas’’, alors que c’est complètement faux. On aurait dit que j’étais un extra-terrestre pour eux.
C’est lorsque j’entends que s’il aurait couché avec la ville entière ça ferrais longtemps qu’il aurait couché avec moi et il aurait recommencé plusieurs fois, je me mis à rougir et à avaler ma salive maladroitement. On aurait dit que j’avais plus le Gabriel que j’avais connu il y a quelques mois parce qu’il ne m’aurait jamais dit ça. J’étais toujours debout devant lui et c’était à moi de prendre du temps avant de lui répondre.

- Je ne sais pas Gabriel ! C’est à toi de répondre à cette question. Tu le sais maintenant que tu compte énormément pour moi. Tu sais aussi que lorsque je te draguais ce n’étais pas simplement un jeu pour moi et que j’ai toujours voulue avoir plus. Ne me dis pas que tu aurais couché avec moi et que tu le referais plusieurs fois, parce que tu ne peux pas savoir comment ça me fait mal de savoir que ça n’arriveras jamais.

C’est peut-être complètement fou mais j’ai tellement envie de lui. Ça me fait mal à l’intérieur et je ne peux même pas vous expliquez comment. Je sais que si je couche avec lui, ça ne voudrais pas dire la même chose qu’avec tous les autres garçons et sa allait surement me faire encore plus souffrir. C’est un peu pour cela que j’essaye de ne pas trop m’en faire avec le fait que je ne peux pas coucher avec lui, c’est sûrement mieux pour moi.

GABRIEL : « - Mais tu as raison Ellya, je ne suis pas prêt à arrêter cette vie, j'aime trop pouvoir aller et venir à ma guise sans avoir d'attaches. C'est une partie de ma vie que je ne peux pas renier comme ça et que je n'ai pas envie d'oublier... maintenant en tout cas. »

J’avais raison et il ne pouvait pas dire le contraire. Même s’il m’aurait dit qu’il aurait été capable, je ne l’aurais pas crue. Je connais Gabriel et il vit une vie de débauche que plusieurs garçons envient et il ne voudrait jamais changer cela. Après tout, je le comprends. Il y a quelques temps je n’aurais jamais voulue m’engager avec qui que ce soit mais maintenant que lui est arrivée dans ma vie, j’ai très vite changé d’avis. J’aurais voulue que ce soit le cas pour lui aussi mais je savais très bien que ça ne serais jamais le cas.

-Je sais que tu ne veux pas lâcher cette vie et je ne t’obligerais jamais à le faire. Je comprends que tu aimes la vie que tu mènes. Car pour moi, il y a quelques temps, la vie que je menais était tout pour moi.

GABRIEL : « - Ellya tu crois que si ça voulait pas dire beaucoup pour moi de t'embrasser, je me retiendrai autant? Si tu étais une fille comme ça pour moi, cela ferait longtemps que j'aurais essayé et surement réussi à coucher avec toi. »

Il avait envie de m’embrasser, certainement pas plus que moi, mais au moins il en a envie mais pourtant c’est inutile que je sois au courant. Je me rassois à coté de lui. J’avais les jambes qui tremblait tellement j’étais en colère et que j’étais triste. Ça voulait dire beaucoup pour lui, mais pas autant que moi. Si je l’embrassais, je voudrais le garder pour moi et pour toujours.

-Ça veut peut-être dire beaucoup pour toi, mais surement pas autant que moi. Tu représente tellement pour moi, encore plus que tu peux le croire. Ce n’est pas juste une simple question de coucher avec toi …

Ce n’était pas une question de sexe mais de beaucoup plus et il devait être au courant.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Nothing better to relax } Gabriel

Revenir en haut Aller en bas

Nothing better to relax } Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sex drugs and rock'n'roll :: .La Forêt.-