AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM Le forum ferme mais la suite sera bientôt disponible. Rendez vous dans CE SUJET pour plus d'informations. ;)

Partagez|

« What a surprise ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Eden Hope Blackwood

▬ ANTISOCIAL ▬
« I don't feel anything at all »



MESSAGES : 973
AGE : 19.
HEART : I don't need anyone.
MOOD : Imperceptible.
Registration's date : 26/11/2009


MessageSujet: « What a surprise ! » Jeu 17 Juin - 20:58





« What a surprise ! »
Anthony Wilson && Eden Blackwood

Les soirées se suivent et se ressemblent. Elles passent comme ça, sans qu'on s'en aperçoive finalement. C'était une sorte de routine pour nous, fêtards, désormais. Personne n'avait plus assez de cervelle pour réussir à organiser une seule soirée qui ait le mérite d'être originale. Les boites, cela commençait à sérieusement me gonfler. On danse, on boit, on cri, on se rentre dedans, on fait une rencontre, on baise, on dort, on se réveille, on cuve. Fin de la soirée. J'en avais plus qu'assez de cette monotonie dans ma vie. Une routine s'installait pour la première fois de ma vie et j'avais besoin de laisser échapper mon envie de nouveauté. Mais, comment ? La seule idée qui me vient en tête lorsque je m'emmerde est la suivante : et si j'allais à une soirée ? Hors là, c'était tout ce que je ne souhaitais pas. A moins de pimenter un peu les évènements peut-être ? Aucune soirée originale n'était prévue aujourd'hui, mais j'avais besoin de prendre l'air. Plusieurs petites fêtes étaient organisées un peu partout en ville mais j'étais certaine de m'y emmerder profondément.

Pourtant, en passant en coup de vent dans ma chambre universitaire, je pu entendre une petite Bourges discuter d'une soirée au lac. Là, ça m'intéressait déjà un peu plus. Ce lac, il avait une sale réputation. On avait souvent retrouvé des cadavres dedans ou dans la forêt environnante. C'était le coin idéal à des pédophiles pour se cacher et c'était là-bas que les jeunes allaient pour se procurer de la drogue en tous genres. Les flics y passaient tellement rarement qu'on y faisait les pires conneries imaginables. Aucune soirée qui s'était passée là-bas n'avait pris fin comme prévu. Et les imprévus, c'était justement ce que je recherchais pour briser ma routine barbante. Cela faisait bien six mois que rien n'avait été prévu au lac. A moins que je sois restée dans l'ignorance totale. Je pris donc la décision de m'y rendre dans l'espoir de foutre un peu le bordel. Et en plus de vouloir mettre le bordel, il fallait que je me trouve un coup. Cela devait bien faire une semaine d'abstention maintenant et c'était pire qu'insupportable. Il fallait que je choppe un mec, qui que ce soit. Ce soir, j'allais donc la jouer sexy et provocante au possible. Je devrais choisir mes vêtements - et sous vêtements - avec précision. Je ne savais pas si on allait me reconnaître. J'aimerai passer pour une inconnue pour une fois, juste pour savoir ce que ça fait.

Je me pointai donc au lac aux alentours de dix heures. Je garai la voiture dans un coin entre deux arbres histoire qu'on ne vienne pas l'emmerder. Il y avait beaucoup de monde, c'était étrange. La musique n'était pas très forte. Je fronçai les sourcils. Bon d'accord, j'avais encore trois ou quatre cent mètres à parcourir pour arriver à la rive, mais cela me semblait tout de même bizarre que la musique soit si basse. J'eus la drôle d'impression de voir des types servir de videurs. Quoi, il fallait un carton d'invitation peut-être ? Mes lèvres s'étirèrent en un rictus presque démoniaque et mes pupilles se dilatèrent. C'était ma spécialité d'entrer dans des soirées pour lesquelles je n'ai pas reçu la moindre invitation. Ça commençait déjà à foutre un peu la merde et c'était amusant. Mais les seules fois où cela m'est arrivé, c'était car les soirées avaient en fait été organisées par des gosses de riches. Ce n'était donc sans doute pas un hasard si la personne que j'avais surprise à parler de cette fiesta en faisait partie. J'hésitai d'un coup. Soirée de Bourges est synonyme d'emmerdement total et de coincés du cul dans tous les coins. Il n'y aurait absolument aucun moyen de trouver un mec ce soir. Je soupirai. Je ne savais pas qui appeler pour me rejoindre. Tant pis, je n'avais rien d'autre à faire après tout. C'était ça ou défonçage de tête toute seule dans la chambre.

Après avoir parcouru les mètres qui me séparait de ce qu'on pouvait considérer comme une entrée, je me pointai devant les gosses de riches. Mince alors, ils étaient tous bien fringués. Quelle idée ! J'étais pressée de voir les demoiselles s'enfoncer dans la terre avec leurs talons et les messieurs salir leur costard avec de la boue. Je souri au type qui venait de me demander qui j'étais pour être fringuée de cette façon. En fait, je portai juste un long débardeur bleu foncé me servant de robe courte, avec des bas noirs porte-jarretelles apparents. Contrairement aux autres, j'avais eu la bonne idée de mettre des chaussures appropriées, à savoir, mes éternelles Dc Martens m'arrivant à mi-mollet. Le soi-disant videur m'annonça qu'il fallait que je dégage de sa vue. Je me mis à rire avant de sortir un joint et de l'allumer devant son nez. Si en plus c'était interdit, pas la peine que je reste. Je fis volte face en faisant un clin d'œil au type. Il pensait qu'à lui tout seul, il allait réussir à bloquer tout le lac ? Le con. En même pas cinq minutes, je fis le tour par la forêt et me retrouvai bien vite parmi les petits Bourges déjà pompettes avec deux bières. La nuit était tombée et des lumières provenant du DJ allaient et venaient dans tous les sens. Je chourai une bouteille de Vodka et me laissais tomber sur un tronc d'arbre qui servait de banc.

Mes yeux se mirent alors à la recherche d'un visage connu pour finalement en trouver un. Oh putain non, pas lui. Anthony Wilson. Que foutait-il donc ici ? Lorsqu'il croisait mon regard, je ne me détournai pas comme l'aurait fait une personne normalement constituée mais m'enfilai trois gorgée de Vodka avant de me lever pour aller brancher un petit Bourges. Je me collai donc à un jeune inconnu ténébreux qui semblait très gêné de me voir ainsi près de lui en tenue légère. Il semblait raide comme un piquet et moi, j'étais morte de rire. Je tentai alors de l'embrasser et y parvint au troisième essai. Cet idiot est d'ailleurs resté de marbre. Comme si j'embrassai une statue. Sérieux ! Il faut se décoincer un peu les jeunes, y a pas d'autre moyen pour s'amuser ! Me décidant à changer de victime, j'arrosai le type d'un bon coup de Vodka dans la tronche avant de me casser. Au rythme de la musique, je me mis à danser au milieu du monde, scrutant toujours les alentours dans l'espoir de voir ce que le fameux Anthony était en train de faire. Il m'avait toujours intriguée ce type. Mais je ne l'aimais pas. Pourquoi ? C'est assez flou. C'est à la fois physique et au niveau de sa personnalité. Il était comme moi et pourtant, différent. C'était assez dur à expliquer. Alors que je venais de le perdre de vue, je ralenti un peu ma danse pour tenter de le retrouver dans tout ce bordel. Mais ce n'était pas tâche facile.



AVATAR & SIGN. BY NEMESIS.

« What do you want me to be ? I can't control myself. It's just like this. I can't change who I am, it's impossible. I have never felt anything at all. I can't hate you, but I can't love you as well. I just wanna enjoy life. That's it. »
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-poison.e-monsite.com

« What a surprise ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sex drugs and rock'n'roll :: .The Eden Lake.-